Home / Actualité / 13e Festival national du théâtre professionnel: «Fel Hayt», une pièce de haute facture

13e Festival national du théâtre professionnel: «Fel Hayt», une pièce de haute facture

La nouvelle pièce «Fel Hayt» (dans le mur), du jeune metteur en scène Abdelkader Djeriou a été présentée au public du Festival national du théâtre professionnel jeudi soir. La pièce a rencontré un franc succès auprès du public.

La pièce Fel Hayt de Abdelkader Djeriou présentée, jeudi soir, dans le cadre du festival national du théâtre professionnel qui se tient à la salle Mahieddine Bachtarzi à Alger est une comédie qui plonge le spectateur dans les vicissitudes du quotidien national algérien. Le texte, écrit par Ahmed Benkhal se décline dans le genre comique populaire. Il met en évidence l’imposture qui gagne tous les niveaux de la vie nationale. «Fel Hayt» dénonce le charlatanisme qui remplace la médecine, ou encore l’imposture des figures ayant pignon sur les réseaux sociaux. Deux phénomènes qui gangrènent la société.

La réalité algérienne

L’histoire se déroule autour d’un roi autoritaire, interprété magistralement par le comédien Benabdellah Djellab, qui sacrifie son médecin pour le faire remplacer par un charlatan après que le médecin échoue à lui apporter un remède à sa stérilité. Le charlatan s’est frayé une place de choix auprès du roi pour devenir l’un de ses meilleurs conseillers.
Porté par les réseaux sociaux pour son opposition farouche au roi et ses dénonciations des tares de la société, un internaute qui croit à sa popularité fictive pense faire la révolution au roi. Cela avant qu’il ne devienne un de ses plus fidèles serviteurs. La pièce touche dans le mile la réalité algérienne de notre époque en évoquant ces mauvais phénomènes nouveaux, ou anciens qui font leurs réapparitions dans la société. Evoqués de manière comique, mais avec des messages subliminaux, la pièce a rencontré un franc succès auprès du public algérois. Les comédiens, connus pour la plus part, ont donné une belle épaisseur au texte.
Les décors, conçus par Youcef Abdi, sont composés de trois murs mobiles. Le metteur en scène a bien su gérer tous les espaces de la scène, sans encombre.

Musique

La présence d’une troupe de musique populaire dans la pièce a donné une touche de beauté à cette pièce. Djeriou, connu pour son travail méticuleux dans le théâtre, mais aussi à la télévision, a réussi, comme de coutume, à offrir un spectacle de haute facture. «Nous avons, fait une sorte d’étude de marché avant de monter la pièce. Nous, on ne fait pas du théâtre pour faire du théâtre. Si on monte une pièce, c’est pour répondre à une demande du public. Je pense que cette nouvelle pièce a été très bien accueillie par le public, et cela parce qu’elle aborde des soucis que le simple citoyens vit au quotidien», dit-il. À noter que la 13 édition du festival national du théâtre professionnel se poursuit jusqu’au lundi 31 décembre. Deux pièces en compétition sont présentées quotidiennement au public à 15h00 et 19h00. Un grand nombre d’activités culturelles et intellectuelles sont également au menu de ce festival.

Arezki Ibersiene

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …