Home / Algérie / 2 180 logements sociaux de Oued Fali: Les décisions de pré-affectation pour fin janvier

2 180 logements sociaux de Oued Fali: Les décisions de pré-affectation pour fin janvier

Le logement, la santé, l’éducation ont été les principaux thèmes abordés par le wali de Tizi Ouzou, donnant ainsi une sorte d’aperçu sur l’état des lieux de ces secteurs au niveau local.

Abordant le sujet du logement, secteur synonyme de stabilité sociale, Bouderbali a fait savoir que le tirage au sort pour l’attribution de décisions de pré-affectation aux bénéficiaires des
2 180 logements sociaux implantés au niveau de Oued Fali aura lieu avant la fin du mois en cours et au plus tard au début du mois de février prochain, tout en affirmant que de nombreux dossiers éligibles ont été rejetés suite au travail de vérification effectuée par la commission de contrôle installée pour cet effet. «Cette formule est destinée à une catégorie sociale qui remplit réellement les conditions d’accès au logement social ou bien au logement public locatif. Mais malheureusement, suite au travail de vérification, beaucoup de dossiers ont été rejetés puisqu’ils sont non éligibles», a-t-il regretté. Le wali a indiqué que ces logements seront orientés pour ceux qui remplissent réellement les conditions d’accès à ce type de logement. Interrogé sur les travaux de viabilisation qui font défaut et qui freinent la livraison de plusieurs projets de logements, le wali a rassuré les bénéficiaires des 2180 logements sociaux de Oued Fali que les problèmes financiers qui sont à l’origine de ce retard ont été réglés, mais qu’il reste quelques travaux de finition. «Il faut que les gens soient patients et notre objectif est que ce projet soit finalisé en totalité avant la fin de l’année en cours».

83 000 aides pour l’habitat rural

En termes de chiffres, le wali a fait savoir que la wilaya a bénéficié de 135 972 logements tous programmes confondus. Ajouter à cela, et dans le cadre de la formule de l’habitat rural, 83 000 aides ont été accordées aux demandeurs au niveau local. «Vu le relief montagneux de la région, l’aide qui est de 700 000 da est insignifiante, mais je dirai que ce type de logement a contribué grandement à la résorption de l’habitat précaire dans la région. Un programme supplémentaire sera accordé à notre wilaya pour l’année 2018».
Dans un autre volet, le wali a affirmé que la wilaya de Tizi Ouzou a bénéfcié de 27 600 logements locatifs. Pour le segment de l’AAdl, le wali a précisé que c’est un programme extrêmement important puisqu’il a contribué grandement à résorber l’habitat précaire dans la région. «Certes, il y a des perturbations techniques et des oppositions qui freinent ce programme, mais il est en cours de réalisation par des entreprises étrangères et qui fait l’objet d’un suivi mensuel pour voir de près l’état d’avancement des travaux. On prend des engagements qui parfois sont freinés dans leur évolution par certaines conditions techniques et financières que nous ne maîtrisons pas», a-t-il noté.
Cependant, à Tizi Ouzou comme ailleurs, et malgré quelques avancées, la problématique du logement s’est toujours posée avec acuité. Au fil des années, le nombre de demandeurs ne cesse d’augmenter d’une manière exponentielle, alors que l’offre reste en-dessous de la demande. Pour tous les programmes lancés, qu’ils soient dans le cadre de l’habitat rural, du logement social participatif (LSP), du logement social locatif ou celui de l’AADL, le tableau ne prête guère à une baisse de la tension. A chaque attribution de logements, la colère des demandeurs recalés éclate sur la place publique. Contestations des attributions, accusations de passe-droits, de favoritisme, pluie de recours, blocages de routes et de sièges des APC, et la liste est encore longue. Les commissions de daira auxquelles échoit la délicate mission d’attribution sont débordées par l’ampleur de la demande.

Z. C. H.

About Armadex

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …