Home / International / 235 personnes tuées dans l’attaque D’une mosquée: L’Egypte sous le choc

235 personnes tuées dans l’attaque D’une mosquée: L’Egypte sous le choc

 

L’Egypte a connu, hier, l’un des pires attentats perpétrés depuis quelques années. Un carnage qui a endeuillé le pays confronté à Daech qui mène des attentats ciblant les militaires, policiers, civils, et chrétiens depuis le limogeage de l’ex-président Morsi.

Hier, une mosquée dans la péninsule du Sinaï a été ciblée par les criminels qui ont perpétré un carnage. 235 morts étaient enregistrés, hier, dans l’après midi, a noté la télévision d’Etat. Les auteurs du massacre ont fait exploser une bombe et tiré sur les fidèles arrivés pour accomplir la prière du vendredi. Une explosion suivie d’une fusillade à proximité d’une mosquée dans la péninsule du Sinaï, Nombre d’individus ont fait exploser une bombe et ouvert le feu dans la mosquée d’Al Rawdah, dans le village Bir al-Abd proche d’Al-Arish, la capitale de la province du Nord-Sinaï. Au moins 184 personnes ont été tuées dans l’attaque, selon l’agence d’information publique Mena. L’attaque, qui n’a pas été immédiatement revendiquée, a eu lieu autour de la mosquée Al Rawda dans le village de Bir al-Abed, à l’ouest d’Al Arich, la capitale de la province du Nord-Sinaï, région où les forces de sécurité combattent la branche égyptienne de Daech. Le peuple d’Egypte était choqué hier. D’après des responsables, les assaillants ont déclenché une explosion avant d’ouvrir le feu sur les fidèles, parmi lesquels se trouvaient notamment des conscrits de l’armée. Cette mosquée était connue comme un lieu de rassemblement de soufis, adeptes d’un courant mystique de l’islam considéré comme hérétique par Daech, écrit un média. Jamais une attaque n’avait fait autant de victimes en Égypte depuis le lancement des attentats par Daech il y’a trois ans en Egypte. Parmi les victimes de l’attaque perpétrée hier, on compte notamment de nombreux conscrits de l’armée. Après cette attaque, qui n’a pas été revendiquée, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a convoqué un conseil ministériel restreint. Trois jours de deuil national ont été décrétés en Egypte. Depuis 2013 et le limogeage par l’armée du président islamiste élu Mohamed Morsi, des groupes jihadistes dont la branche égyptienne de Daech attaquent régulièrement les forces de sécurité égyptiennes dans le nord du Sinaï. De nombreux policiers et soldats, ainsi que des civils, ont été tués dans ces attaques. La branche locale de Daech a également revendiqué plusieurs attaques contre des civils, notamment des chrétiens et des soufis. Le limogeage de l’ancien président Morsi par l’armée a été le prétexte pour les terroristes pour perpétrer des attentats en Egypte. L’ancien président Morsi a tenté d’impliquer son pays aux côtés de Daech contre Damas. Il a appelé au Djihad contre Damas, aux côtés du mufti dénoncé Youcef El Karadaoui. Morsi a fermé l’ambassade de Damas en Egypte, applaudi par certains pays occidentaux. Un comportement peu honorable qui a encouragé des radicaux à joindre Daech. Ils sont, d’ailleurs, nombreux les radicaux égyptiens dans les rangs de Daech. C’est depuis le limogeage de Morsi que Daech lance des attentats contre l’Egypte. Les criminels de Daech expriment à leur manière le refus du limogeage de Morsi et dans leur lâcheté ciblent également les civils, chrétiens et musulmans.

Principaux attentats depuis le limogeage de Morsi

2017 :
3 janvier : deux soldats sont tués à Abyan
6 janvier : deux chrétiens coptes égyptiens sont assassinés dans le gouvernorat de Menufeya
9 janvier : un attentat à la voiture piégée fait 8 morts dont 7 policiers à El-Arich, dans le Sinaï52. L’attentat est suivi d’une attaque par des hommes armés. Un certain nombre de forces de sécurité sont prises en otage par les assaillants.
16 janvier : huit officiers de sécurité égyptiens sont tués et trois autres sont blessés lorsque leur point de contrôle, à environ 70 km de l’oasis de Kharga, est attaqué par des combattants non identifiés. Au moins deux des assaillants sont tués, tandis que les autres s’échappent.
Une explosion à El-Arich fait un mort et deux blessés.
21 janvier : huit personnes sont tuées après qu’une bombe soit tombée sur une maison à Rafah1

2015
29 juin: le procureur général Hicham Barakat meurt dans un attentat à la bombe au Caire. Il s’agit du plus haut représentant de l’Etat tué en représailles à la répression des islamistes depuis juillet 2013. Un mois auparavant, le groupe jihadiste Province du Sinaï, ex-Ansar Beït al-Maqdess), affilé à Daech, a appelé à s’attaquer au corps judiciaire pour venger l’exécution de ses partisans.

10 juin: la police met en échec une attaque-suicide au temple de Karnak à Louxor où se trouvent plus de 600 touristes. Le kamikaze meurt en déclenchant sa veste bourrée d’explosifs et la police tue un complice.

16 mai: quelques heures après la condamnation à mort de M. Morsi et d’une centaine de co-accusés, deux juges et un procureur sont tués par balles dans le Sinaï, province où des centaines de soldats et policiers ont péri dans des attentats jihadistes.

13 mai: sept morts (quatre militaires et trois civils) dans deux attentats à la bombe dans le Sinaï.

12 avril: six soldats tués par une bombe près de Cheikh Zouwaid (Nord-Sinaï).

2 avril: au moins 32 morts (15 soldats, 15 assaillants et deux civils) dans cinq attaques simultanées contre l’armée dans le Nord-Sinaï.

1er mars: deux morts dans l’explosion d’une bombe près d’un commissariat à Assouan en Haute-Egypte, premier attentat dans ce haut-lieu touristique depuis juillet 2013.

29 janvier: au moins 30 personnes, en majorité des militaires, tuées dans des attentats jihadistes coordonnés dans le Sinaï, bilan le plus meurtrier pour les forces de sécurité depuis trois mois.

2014
12 novembre: huit militaires portés disparus lors d’une attaque inédite qualifiée de “terroriste” par les autorités contre une vedette de la Marine en Méditerranée, au large de Damiette. Les quatre bateaux de pêche utilisés pour l’assaut par des hommes armés sont détruits et 32 personnes arrêtées.

24 octobre: 30 soldats tués dans un attentat kamikaze à la voiture piégée près d’Al-Arich (nord du Sinaï), l’attaque la plus meurtrière contre les forces de l’ordre depuis plus d’un an. L’état d’urgence est décrété dans une partie du Sinaï.

19 juillet: 22 soldats tués à la frontière libyenne (ouest) dans une attaque contre un poste de contrôle militaire.

23 avril: un général de la police tué au Caire par une bombe placée sous sa voiture.

15 mars: des hommes armés tuent six soldats en train de prier à un check-point au Caire.

– 16 fév: 4 morts dont trois Sud-Coréens dans une attaque contre un bus de touristes sud-coréens à Taba dans le Sinaï, poste-frontière avec Israël. C’est la première attaque visant des touristes en Egypte depuis 2009.

2013
24 décembre: 15 morts à Mansoura, chef-lieu de la province de Daqahleya (100 km au nord du Caire), dans un attentat à la voiture piégée visant la police.

20 novembre: onze soldats tués dans un attentat à la voiture piégée dans le Sinaï.

5 septembre: le ministre de l’Intérieur échappe au Caire à un attentat-suicide à la voiture piégée. Un officier révoqué en 2005 par l’armée confesse en être l’auteur dans une vidéo rendue publique après sa mort.

19 août: 25 policiers tués dans une attaque à la roquette contre leur convoi dans le Sinaï.

Mounir abi

 

About Armadex

Check Also

Politique hostile à l’Iran.. Le président français se joint à Washington

L’Elysée, qui ne dénonce pas le retrait de Washington de l’accord avec l’Iran, est contre …