Home / Economie / 23e Salon international du livre d’Alger: Ouyahia rencontre les éditeurs

23e Salon international du livre d’Alger: Ouyahia rencontre les éditeurs

La 23e édition du salon international du livre d’Alger a été inaugurée, hier après midi, par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

Le premier ministre, Ahmed Ouayahia, a inauguré, ce lundi après midi, la 23e édition du salon international du livre d’Alger (SILA). M. Ouayahia, qui était accompagné d’une forte délégation composée de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de la culture Azzedine Mihoubi et celui de la communication M. Djamel Kaouane, a décoré de la médaille du mérite national le chinois M. Mo Yann, Prix Nobel de littérature 2012 dont le pays est l’invité du SILA. M. Ouyahia a visité plusieurs stands du salon dont l’ouverture au public se fera aujourd’hui. Lors de sa tournée à travers les divers stands le premier ministre a discuté avec plusieurs représentants de maisons d’édition qui ont saisi l’occasion de lui exposer certains problèmes liés au livre. Au stand de la Chine, M. Ouyahia a longuement discuté avec les représentants de ce pays qui, rappelons-le est l’invité d’honneur du 23e SILA. Il faut rappeler que plus d’un millier de maisons d’édition, dont 276 algériennes, exposant quelque 300.000 ouvrages traitant de différents domaines sont présentes à ce salon. Invitée d’honneur, la Chine participe au Sila 2018 avec plus de 10.000 ouvrages majoritairement traduits vers l’Arabe et le Français et dédiés à la culture chinoise traditionnelle, à l’apprentissage de la langue chinoise ou encore aux sciences et technologies. Plus de 40 maisons d’édition, et six auteurs dont «Mo Yan», lauréat du prix Nobel de littérature, devront animer des rencontres avec le public au stand de la Chine où seront exposés pas moins de 2.500 titres en mandarin (langue officielle de la Chine). D’ailleurs, la première rencontre littéraire, qui se tiendra aujourd’hui à partir de 13h00, aura comme invité M. Mo Yan. Plus de 90 invités, entre écrivains, romanciers et historiens dont 65 Algériens seront présents à cette manifestation culturelle dédiée au livre et considérée comme la plus importante d’Afrique et du monde arabe.

Rencontres avec les auteurs

L’édition 2018 du salon du livre est dédiée à la mémoire des auteurs algériens disparus ces derniers mois, comme le romancier Noureddine Saâdi, le critique Cheribet Ahmed Cheribet, le poète Athmane Loucif, les moudjahidine et auteurs Mustapha Tounsi et Mohamed Sahnoun ainsi que le romancier Hafnaoui Zaghez. Des romanciers de renom tels que Yasmina Khadra et Ahlam Mosteghanemi sont également parmi les invités de ce salon. Les visiteurs auront l’occasion de les rencontrer et acheter leurs ouvrages dédicacés. Mis à part l’ANEP et l’ENAG et l’OPU, les maisons d’édition privées telles que «Casbah», «Barzakh», «El Ibriz», «Chihab» seront présentes en force pour cette édition qui compte attirer deux millions de visiteurs. Il faut noter que des auteurs jeunes et moins jeunes, célèbres ou qui viennent d’éditer leur premier ouvrage seront présents pour des séances de vente-dédicaces et surtout de rencontrer le public. Il faut rappeler que l’espace Panaf et les stands de certains pays comme la France mettront également le paquet, comme chaque année, pour attirer les visiteurs.

Bari Stambouli

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …