Home / Algérie / 47 % d’entre eux souffrent d’un handicap mental: 26 330 handicapés recensés à Tizi Ouzou

47 % d’entre eux souffrent d’un handicap mental: 26 330 handicapés recensés à Tizi Ouzou

Sur les 26 330 handicapés recensés par les services de la direction de l’action sociale et de la solidarité au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, 12 460 sont des handicapés mentaux, ce qui représente un taux de 47%.

Selon les statistiques de la direction de l’action sociale et de la solidarité (DASS) de Tizi Ouzou, les personnes souffrant de différents types de troubles mentaux arrivent en tête des handicapés recensés au niveau de la wilaya avec 47 %, suivis par les handicapés moteurs qui sont au nombre de 9 322 personnes soit 35%, les handicapés visuels qui sont au nombre de 2 543 ( 10%), et les personnes polyhandicapées qui sont au nombre de 269 à l’échelle de la wilaya soit un taux de 1%. Selon S. Sadaoui, responsable à la DASS de Tizi Ouzou, les 26 330 handicapés recensés au niveau de la wilaya à travers notamment les commissions de l’action sociale réparties sur les 67 communes de Tizi Ouzou, sont titulaires d’une carte de handicapé qui leur ouvre droit à une prise en charge, notamment sur le plan financier avec une pension qui varie entre 3 000 DA et 4 000 DA, selon la catégorie et le degré de l’handicap.
Selon les services de la DASS, 8 419 personnes atteintes d’un handicap à 100% et sans revenus bénéficient d’une pension mensuelle de 4 000 DA et 6 519 personnes atteintes d’un handicap de moins de 100% bénéficient de l’allocation forfaitaire de solidarité (AFS) de l’ordre de 3 000 DA par mois à titre du dispositif du filet social. Les statistiques de la DASS, présentées à la presse dimanche dernier à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’handicapé, dont la cérémonie a eu lieu au niveau du centre pour les handicapés de Boukhalfa, en présence du wali de Tizi Ouzou, Mohamed Bouderbali, font ressortir également que 11 326 personnes handicapées sur les 26 330 recensées au niveau de la wilaya, ne disposent d’aucun revenu. Ces derniers sont par contre immatriculés à la sécurité sociale pour bénéficier des prestations des assurances maladies et d’appareillage pour handicapés, alors que 298 personnes handicapées ont bénéficié d’une carte de la gratuité du transport urbain, selon les services de la DASS de Tizi Ouzou.
Concernant les enfants handicapés en âge de scolarité, ils étaient pas moins de 952 élèves souffrant de différents handicaps à rejoindre les bancs des classes lors de la dernière rentrée scolaire, à travers douze centres spécialisés recensés au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou. A cet effet, 441 élèves handicapés étaient appelés à rejoindre leurs classes dans les trois paliers au niveau de six centres publics gérés par la direction de l’action sociale et de la solidarité (DASS) de la wilaya, et 511 autres élèves suivent leur scolarité dans les six centres spécialisés gérés par le mouvement associatif à travers différentes localités de la wilaya. Parmi les structures qui accueillent ces enfants aux besoins spécifiques on citera le centre psychopédagogique situé à Boukhalfa, dans la banlieue ouest de la ville de Tizi Ouzou, et qui reçoit plus d’une centaine d’élèves souffrant de différents handicaps mentaux.
Considéré comme le plus important et surtout le plus ancien centre spécialisé au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, le centre de Boukhalfa dépendant du ministère de la Solidarité nationale reçoit plus d’une centaine d’enfants souffrant de troubles psychiques.
Il est l’un des six centres gérés par l’Etat au niveau de la wilaya, en plus de six autres dont la gestion est confiée au mouvement associatif, à l’instar des centres psychopédagogiques de Boghni, Ouaguenoune, Aït Agouacha et Bouzeguène qui reçoivent les enfants handicapés des localités proches pour suivre leur scolarité. Concernant les aides octroyées à ces élèves, la direction de l’action sociale et de la solidarité de la wilaya de Tizi Ouzou a fait savoir que les 952 enfants handicapés concernés par la dernière rentrée des classes ont eu à bénéficier de la pension annuelle de 3 000 DA ainsi que d’un trousseau scolaire à l’instar d’ailleurs de quelque 100 036 autres élèves nécessiteux recensés à travers la wilaya.

Ali Chebli

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …