Home / Economie / 50 millions de qx de pomme de terre produits en 2017: L’Algérien en consomme 111 kg par an

50 millions de qx de pomme de terre produits en 2017: L’Algérien en consomme 111 kg par an

La consommation moyenne de pomme de terre par algérien équivaut à 111 kilogrammes par an, soit 8% de la production nationale de ce produit.

Ce tubercule fait partie des produits les plus consommés par les Algériens, et ce, à cause de sa grande disponibilité sur le marché d’une part, et pour son prix qui convient à toutes les bourses d’autre part. Variant entre 50 et 80 DA le kilogramme en saison, la pomme de terre est devenue indispensable sur la table algérienne. S’exprimant, hier, à l’occasion de la réunion organisée par le Conseil national interprofessionnel de la filière pomme de terre, le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazgui, a révélé que le citoyen consomme 111 kg de pomme de terre par an, soulignant que la consommation moyenne mondiale de ce tubercule est de 31 kg par an. «8% de la production nationale de pomme de terre est consommée par le citoyen», a-t-il dit. A ce propos, Abdelkader Bouazgui a indiqué que selon les statistiques de la filière, la production nationale de pomme de terre en 2017 a atteint 50 millions de quintaux contre 26 millions de quintaux en 2009. «Le rendement de ce produit est de 310 quintaux par hectare», a-t-il annoncé. Selon lui, cette augmentation est due aux mesures techniques prises par le département de l’Agriculture. «Grâce à l’extension des superficies consacrées à la culture de la pomme de terre, a-t-il poursuivi, le marché national est devenu plus stable». Ainsi, la superficie globale a atteint 2340 hectares sur tout le territoire national. Dans le même sillage, il a indiqué que ces mêmes mesures ont permis de créer 60.000 emplois directs et indirects. En outre, la pomme de terre est un produit que les autorités comptent exporter vers plusieurs destinations dans le monde. D’ailleurs, l’exportation l’année dernière a atteint 817 tonnes, destinés généralement aux pays du Golfe et l’Espagne. Dans ce sens, il y a lieu de rappeler que pour prévenir la spéculation causée par la rupture du stock de ce produit, des dispositifs ont été mis en place par le département de Bouazgui, notamment par son stockage dans les frigos, l’octroi d’aides en faveur des agriculteurs et la baisse des prix des semences. Mais malheureusement, ces mesures n’ont servi à rien, car à chaque sortie de saison, la hausse des prix de ce tubercule est inévitable. En effet, le prix de la pomme de terre dépasse les 100 DA le kilogramme dans certaines communes de la capitale. Par ailleurs, M. Bouazghi a rappelé que «le secteur de l’Agriculture fait partie des secteurs prioritaires de l’Etat», précisant qu’ «une superficie globale de 50.000 hectares a été attribuée aux postulants et investisseurs dans le cadre de l’accession à la propriété foncière agricole». Sur le plan organique, cette rencontre vise à renforcer le débat entre les organisations agricoles et professionnelles qui ont participé aux dernières assises en avril dernier.

Radia Choubane

About Armadex

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …