Home / Actualité / 5e vendredi de contestation.. Ils étaient des milliers à Bouira

5e vendredi de contestation.. Ils étaient des milliers à Bouira

Le cinquième vendredi de la contestation populaire pour le départ du système et contre la prolongation du 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika a drainé une grande foule. Ceux qui s’attendaient à ce que la pluie empêche les gens de sortir dans la rue se sont trompés. Rien ne pouvait les arrêter. La mobilisation citoyenne ne fait que se confirmer. Aux côtés des hommes, les femmes ont également démontré leur rôle dans la lutte pour un avenir radieux. Elles étaient nombreuses à sillonner les rues de la ville. Les marcheurs n’ont pas baissé le ton. Ils persistent et signent. Le départ des personnes qui ont ruiné le pays et le système qu’ils incarnent est une revendication qu’ils comptent maintenir jusqu’au bout. Hier à Bouira, le début de la marche a eu lieu depuis la place des martyrs. Des centaines de manifestants s’y sont donné rendez-vous. La marée humaine n’a pas cessé de prendre de l’ampleur. En arrivant au siège de la wilaya, d’autres manifestants affluaient de toutes parts pour former une géante foule qui a pris d’assaut les rues de l’ancienne ville. Pour les slogans qui ont été scandés durant la marche d’hier, les manifestants n’ont épargné personne.
Les visites de Ramtane Lamamra dans plusieurs pays occidentaux ont été dénoncées par la rue, qui refuse toute ingérence étrangère dans les affaires internes du pays. Des pancartes portent des slogans contre l’islamiste algérien établi à l’étranger, qui a appelé récemment à piétiner et incendier les drapeaux des pays occidentaux, notamment ceux visité par le ministre des affaires étrangères.
D’autres pancartes s’interrogent sur le devenir du ce mouvement, dans la mesure où le changement se fera sans l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. «Quel sera l’intérêt du changement si le travailleur demeure toujours pauvre, et le riche continue de s’enrichir sur son dos», lit-on sur une pancarte brandie par un jeune. La marche, qui a duré un peu plus de deux heures, s’est terminée dans le calme. Il faut souligner qu’aucun incident n’a été enregistré depuis le début de la contestation.
Ali Cherarak

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …