Home / Société & Region / 7e édition du concours Aïssat Rabah de l’APW de Tizi-Ouzou.. 63 villages ont déposé leur dossier de participation

7e édition du concours Aïssat Rabah de l’APW de Tizi-Ouzou.. 63 villages ont déposé leur dossier de participation

C’est pourquoi la commission santé, hygiène et protection de l’environnement au niveau de l’Assemblée populaire de wilaya, organisatrice du concours, a décidé de prolonger une nouvelle fois la date limite de dépôt des dossiers de participation jusqu’au 15, voire même au 20 juillet.

Contrairement aux années précédentes, on ne se bouscule pas au portillon pour participer à la 7e édition du concours Rabah Aissat du village le plus propre. Le mouvement populaire a-t-il pesé sur ce concours qui pourtant suscite de l’engouement chez les villageois? Tout porte à le croire. En effet, et tandis que le dernier délai de dépôt des dossiers de participation à la 7e édition du concours du village le plus propre Aïssat Rabah arrive à grands pas, puisque, fixé au 30 avril dernier, il avait déjà été prolongé, car à la mi-avril, il n’y avait que quinze (15) villages qui avaient retiré les fiches de participation auprès de la commission santé, hygiène et protection de l’environnement au niveau de l’Assemblée populaire de wilaya de Tizi-Ouzou, les choses ont juste un peu évolué comparativement aux années précédentes. Jusqu’à la fin de la semaine écoulée, seuls 63 villages ont déposé leurs dossiers de participation. Près de trois mois donc après la première date de clôture, la situation n’a pas évolué au rythme souhaité. De nombreux villages ayant fait part de leur participation, et ayant retiré les fiches y afférentes, n’ont pas encore confirmé leur participation. C’est pourquoi la commission santé, hygiène et protection de l’environnement au niveau de l’Assemblée populaire de wilaya, organisatrice du concours, a décidé de prolonger une nouvelle fois la date limite de dépôt des dossiers de participation jusqu’au 15, voire même au 20 juillet. Et on ne désespère pas de voir le nombre atteindre au moins 100 participants. Mais que se passe-t-il donc pour qu’il y ait ce manque d’engouement en sachant que ce ce concours attire chaque année un grand nombre de concurrents ? Pourtant, la commission a mis à la disposition des comités de village toutes les facilitations, puisque cette fois, la présentation d’agréments ou de cachets du comité de village n’est pas obligatoire, mais il suffit qu’ils déposent une demande de participation au niveau de l’APW et par la suite, une fiche de participation leur sera remise pour donner des renseignements sur leur village. Plus que ça, si le village ne dispose pas d’agrément, les associations de l’environnement peuvent prendre le relais pour présenter la fiche de participation. C’est pourquoi, ce nombre moins important des villages qui ont déjà retiré ne semble pas répondre à une quelconque logique, sauf peut-être les retombées du mouvement de protestation. Ainsi, et tout le montre désormais, il est primordial pour la commission santé, hygiène et protection de l’environnement de secouer un peu le cocotier et relancer ceux ayant retiré les fiches et qui se sont arrêtés là.
10 prix mis en jeu
Faut-il rappeler par ailleurs que pour cette nouvelle édition, il a été décidé de renforcer la composante des membres de la commission d’évaluation constituée des représentants de différentes directions de l’exécutif local et de mettre en valeur le patrimoine culturel dans les critères de sélection des villages les plus propres. A ce titre, la direction de la culture a été sollicitée pour désigner son représentant au sein de la commission d’évaluation. Aussi, et contrairement aux précédentes éditions qui ont vu l’adhésion de l’ensemble des villages sélectionnés, il a été décidé d’y faire participer seulement les cinq premiers lauréats du concours de 2018. Pour ceux ayant décroché les 6e, 7e, 8e, 9e et 10e places lors de sixième édition de 2018, ils ne pourront pas participer cette année.
On citera aussi parmi ces nouveautés la mise e place d’une compétition best-off de la propreté. Cette compétition concernera seulement les villages lauréats des précédentes éditions, plus précisément de la 1re édition de ce concours qui a eu lieu en 2006 jusqu’à la 5e qui a eu lieu en 2017 dont l’objectif est de permettre à ces villages qui ont pu préserver la propreté de gagner une cagnotte dont la somme n’est pas encore définie. L’autre nouveauté concernera l’octroi d’une subvention de 25% du montant du prix accordés par les villages lauréats à l’APC au lieu des 20% à titre de reconnaissance d’attribution d’un brevet d’affectation destiné à la réalisation de projets liés à l’environnement. Quant au barème de notation, il a également connu un changement. La gestion des déchets est notée à 25 points, le tri sélectif 10 points, le compostage 10 points et la collecte des ordures a obtenu 5 points. Quant à la voie publique, elle a perdu 5 points puisqu’elle est passée de 25 à 20 points, les places publiques sont à 15 points au lieu de 20, l’entretien à 10 points et 5 points pour l’aménagement. Les lieux de culture et monuments sont notés à 12 points au lieu de 10 points auparavant.
B. B.

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …