Home / Economie / A cause de la baisse des prix du baril.. Le déficit commercial prend une courbe ascendante

A cause de la baisse des prix du baril.. Le déficit commercial prend une courbe ascendante

Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 627,48 millions USD au 1er trimestre 2019, ce qui représente 6,41% du volume global des exportations.

Contre un déficit de près de 1,23 milliard de dollars lors du 1er trimestre de l’année précédente, la balance commerciale de l’Algérie a connu un déficit de 1,37 milliard de dollars durant le 1er trimestre 2019, selon la direction générale des Douanes (DGD).  Les exportations algériennes ont atteint 9,78 milliards de dollars (mds USD) durant le 1er trimestre de l’année en cours, contre 10,02 mds USD à la même période de 2018, soit une baisse de 2,38%, indiquent les statistiques provisoires de la Direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD). Pour les importations, elles ont reculé à 11,15 mds USD, contre près de 11,25 mds USD, en baisse également de 0,83%.
Les hydrocarbures ont représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger au cours du 1er trimestre 2019 (93,59% du volume global des exportations), en s’établissant à 9,153 mds USD, contre 9,310 mds USD à la même période 2018. Pour les exportations hors hydrocarbures, elles restent toujours marginales, avec 627,48 millions USD au 1er trimestre 2019, ce qui représente 6,41% du volume global des exportations, contre 709,04 millions USD à la même période en 2018.
Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits, avec 459 millions USD (contre 548 millions USD en 2018), des biens alimentaires avec 109,39 millions USD (contre 90 millions USD), des biens d’équipement industriels avec 27,3 millions USD (contre 23 millions USD). Pour ce qui est des importations, deux groupes de produits sur les sept que contient la structure des importations, ont reculé durant le 1er trimestre 2019 et par rapport à la même période de l’année dernière. En effet, la facture d’importation du groupe énergie et lubrifiants (carburants) a chuté de 72,31%, en s’établissant à 133,31 millions USD, contre 481,36 millions USD. Pour les biens alimentaires, les importations se sont chiffrées à 1,920 md USD contre 2,247 mds USD, en baisse de -14,56%, selon les Douanes. En revanche, les autres groupes de produits ont enregistré durant les trois premiers mois de 2019 des hausses par rapport à la même période de comparaison de l’année dernière.
Samir Malek

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …