Home / Economie / Abdelghani Zaalane à Bordj Bou Arreridj.. Ouverture des transports aérien et maritime au privé

Abdelghani Zaalane à Bordj Bou Arreridj.. Ouverture des transports aérien et maritime au privé

Le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, a rappelé hier à Bordj Bou Arréridj l’apport de son secteur au développement de l’économie nationale, avant d’annoncer l’ouverture des transports aérien et maritime au secteur privé.
Le ministre précisera toutefois que cette ouverture devra se limiter au transport de marchandises. En outre, il a annoncé que 74 gares routières ont été réalisés à travers le pays. Rappelant la situation de la wilaya de Bordj Bou Arréridj qui ne disposait pas d’espaces pour recevoir à la fois les visiteurs et les transporteurs, M. Zaâlane, qui a visité la nouvelle gare routière de Bordj Bou Arréridj, la plus grande de l’est algérien avec une capacité d’accueil de 5 millions de voyageurs par an, a assuré que les nouvelles gares routières offrent des services qui permettent d’améliorer les conditions de vie des citoyens. Il a insisté toutefois sur le maintien de ces espaces qui ont nécessité selon lui un effort important de l’Etat. Leur préservation offre la possibilité de garder un service public de qualité, a indiqué le ministre des transports qui a insisté sur le rôle des citoyens et même de la société civile, comme l’association des transporteurs pour remplir cette fonction. Le ministre des transports, qui a insisté sur les réalisations que le pays a enregistrées ces dernières années en matière d’infrastructures de base, comme la mise en service d’un important réseau routier, le renforcement de la voie ferrée et la modernisation des équipements utilisés, a affirmé que ce potentiel devra être à la disposition de la nouvelle orientation économique, à savoir l’exportation. Il a même indiqué que l’année en cours devra connaître un développement de cette activité. M . Zaâlane, qui a assisté à plusieurs opérations d’exportations de produits locaux vers le Sénégal et l’Italie au port sec de Tixter situé dans la même wilaya a évoqué l’utilité de ces structures pour la conquête des marchés extérieurs. Elles permettent, a-t-il noté, une diminution des procédures de dédouanement des marchandises, un transport plus rapide et même une baisse des coûts de ces dernières. La base logistique de Tixter fait partie d’un parc de 20 autres ports secs, a rappelé le ministre des Transports qui a annoncé la réalisation de 10 infrastructures similaires pour booster l’activité économique.
H. N.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …