Home / Actualité / Abdelkrim Medouar, président de la LFP : «Je suis pour l’apaisement et la sagesse»

Abdelkrim Medouar, président de la LFP : «Je suis pour l’apaisement et la sagesse»

Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, nous parle dans cet entretien du conclave tenu, hier, au CTN de Sidi Moussa avec les responsables des clubs de la Ligue 1 et de la Ligue 2 Mobilis.

Peut-on connaître l’objet et l’objectif de cette réunion avec les dirigeants des clubs ?
Abdelkrim Medouar : Cette réunion s’est tenue à la demande du président de la FAF et de moi-même. Tous les représentants des clubs ont été présents. On a a fait le bilan de la phase aller et discuté de plusieurs sujets, dont la programmation, les Droits TV, les impôts, la convention entre le CSA et la SSPA, la subvention du MJS que les clubs reçoivent d’habitude en août et en septembre. Dieu merci, tout est rentré dans l’ordre, les clubs vont recevoir cette aide des pouvoirs publics dans les tous prochains jours. C’était un débat ouvert, démocratique et calme. Le président de la FAF a insisté sur l’apaisement et a appelé les présents à éviter les déclarations incendiaires, à faire preuve de responsabilité.

Quelles sont les décisions prises lors de cette réunion ?
On a décidé de tenir une réunion entre le Bureau Exécutif de la LFP et les présidents des clubs chaque mois, avant la réunion mensuelle du Bureau Fédéral de la FAF pour aborder les problèmes et présenter des propositions à la Fédération. On veut être une force de propositions.

Avez-vous abordé les cas du CRB et de l’USMAn ?
Ces affaires seront abordées au niveau du Bureau Fédéral de la FAF et des commissions spécialisées. Les représentants du CRB et de l’USMAn n’a pas du tout soulevé ces problèmes. On a tenu dernièrement une réunion à la FAF sur l’affaire de l’USMAn qui est en voie de règlement.

Qu’en est-il pour la programmation ?
Je ne pense pas qu’on aura une meilleure programmation qu’à l’aller. On a annoncé en début de saison que la phase aller sera bouclée les 21 et 22 novembre, on a tenu nos engagements. Il y a eu deux problèmes seulement, ceux du match USMA-JSK et de la 12e journée. C’est une nouvelle LFP composée de dirigeants de clubs, qui a besoin d’un temps d’adaptation. On fera tout pour commettre le minimum d’erreurs possibles. On a tracé un programme jusqu’à la fin de la saison et on va rendre publique les dates de chaque mois de compétition. Le championnat sera bouclé lors de la première semaine de mai. On a pris en compte les dates FIFA, les élections présidentielles, la participation de nos clubs aux compétitions internationales. Cette fois ci, on va respecter les dates FIFA où il n’y aura pas de matches de championnat.

Il parait qu’il y a eu une proposition pour la levée du huis clos ?
S’agissant du huis clos, il y a eu effectivement une proposition de la part d’un membre du Bureau Exécutif, Arrès Herrada en l’occurrence, pour que les abonnés puissent assister aux matches à huis clos pour ne pas pénaliser tout le monde. C’est une proposition qui sera soumise au Bureau Fédéral et je pense qu’elle tienne la route. Instaurer le système des abonnements est une bonne chose pour les clubs. Cette réunion n’a pas eu lieu pour changer les régles du jeu, mais pour s’écouter, s’échanger des idées et pour calmer les esprits. On veut éviter les polémiques et les faux problèmes. Que chacun soit responsable. Si quelqu’un est confronté à un problème, il n’a qu’à saisir par écrit la LFP. Le téléphone, c’est fini, c’est juste un outil de travail.

Les clubs endettés seront interdits de recrutement lors du prochain mercato hivernal ?
La liste des clubs endettés est déjà établie et rien n’a changé par rapport au mercato estival. Le club ayant plus d’un milliard de centimes de dettes sera interdit de recrutement durant ce mercato hivernal. Rien n’a changé et on va appliquer cette décision du Bureau Fédéral de la FAF.

Qu’en est-il pour l’arbitrage ?
Le président de la FAF a été clair et net. Les arbitres fautifs ne seront pas mis au frigo, ils vont rentrer chez eux et ils n’arbitreront plus.

Etes-vous disposé à vous réconcilier avec Cherif Mellal ?
Je n’ai jamais eu de problèmes avec la JSK, un symbole du football national. Je respecte tous les clubs. Je n’ai pas répondu au président de la JSK, non pas par faiblesse, mais par respect à ce club et à ses supporters.  Un ancien dirigeant dans le football national m’a proposé une rencontre de réconciliation avec Cherif Mellal, je lui ai clairement dit que ma maison et mon bureau à la LFP sont grands ouverts. Dommage qu’on n’ait plus de dirigeants de cette trempe. Je suis pour la sagesse et l’apaisement.

Etes-vous confiant pour la phase retour ?
Oui, je suis confiant et très optimiste.

L. B.

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …