Home / Temps réel / Accrochée à nouveau à domicile par le NAHD (1-1): La JSK sombre, sombre…

Accrochée à nouveau à domicile par le NAHD (1-1): La JSK sombre, sombre…

En concédant à nouveau un nul ( 1-1), avant-hier, à domicile devant le NAHD, la JSK s’est compliquée davantage la situation et le club qui n’arrive toujours pas à quitter la zone rouge au classement général de la Ligue I Mobilis, risque plus que jamais la relégation.

Ce énième faux pas des Jaune et Vert qui restent sur une longue série de douze matchs sans victoire, a été ressenti comme un véritable coup de massue par les milliers de fidèles du club, plus que jamais, inquiets du sort de leur équipe, à dix journée de la fin du championnat. Avec 19 points seulement au compteur en autant de matchs, soit une maigre moyenne d’un petit point par match, la JSK dont le dernier succès remonte au 17 octobre 2017, face à l’USMH (2-1), soit depuis presque quatre mois, n’a récolté depuis le début de la saison que trois succès, deux à domicile devant le DRBT (1-0) et l’USMH ( 2-1) et un autre chez l’USMB (3-2), contre dix nuls et six défaites. Une maigre récolte qui confirme le mal qui ronge l’équipe kabyle, incapable de gagner sur son terrain devant des adversaires de moindre envergure, comme cela a été le cas avant-hier, où il a fallu attendre les dix dernières minutes pour voir l’attaquant Benaldjia sauver les siens d’une défaite quasi certaine surtout que l’arbitre du match avait refusé une réalisation aux Husseindéens à l’ultime minute du match, car le ballon avait selon son assistant franchit la ligne des six mètres avant la passe ramenant le but. C’est pour dire que le point du nul arraché dans la difficulté par les poulains de Nordine Saâdi, peut être considéré comme un exploit, en cette période de vaches maigres, où rien ne marche au sein d’une équipe qui ne sait pas marquer encire moins bien défendre puisque en 19 matchs disputés, l’équipe n’a réussi à inscrire que 18 buts, soit moins d’un but par matchs contre 26 buts encaissés. Des statistiques qui parlent d’elles mêmes, et qui confirment la faiblesse de l’effectif de cette saison qui n’arrive pas à soutenir le rythme d’un championnat qui n’est pourtant pas d’un niveau élevé, affirment les observateurs, qui disent ouvertement que la majorité des joueurs recrutés cette saison n’ont pas le niveau requis.

Saâdi critiqué, mais imperturbable

Pire encore, la JSK qui a consommé quatre staffs techniques depuis le début de la saison, un record dans les annales du club, n’arrive toujours pas à relever de la tête, comme c’est le cas sous l’égide de l’actuel coach Nordine Saâdi, qui n’a pas encore connu de victoire en championnat depuis sa nomination par le nouveau président Cherif Mellal. Un entraîneur qui ne cesse de subir d’acerbe critiques d’une frange de supporters, comme cela a été le cas à l’issue du match face au NAHD, où certaines personnes qui ont réussi à s’introduire devant les vestiaires en déçoit du huis clos, n’ont pas ménagé Saâdi, en lui suggérant ouvertement de quitter son poste, en raison selon eux de son échec à conduire l’équipe à de meilleurs résultats. Une sortie qui ne semble pas perturber le technicien kabyle, qui se dit décider à poursuivre sa mission jusqu’au bout. «Tant que j’ai la confiance de mon président, je ne partirai pas. En 35 ans de carrière je n’ai jamais démissionné de mon poste et ce n’est pas aujourd’hui que je vais le faire. Ça ne m’intéresse pas ce que disent les quelques supporters qui ne veulent pas me voir à la tête de la barre technique même si je comprends parfaitement l’inquiétude des supporters quant à l’avenir de leur équipe. Moi aussi je crains pour l’avenir de ce club que j’aime autant qu’eux mais je le dis et je le répète, tant que j’ai la confiance de mon président, je ne partirai pas», lance Sâadi, avec son légendaire sang froid à l’adresse des journalistes non sans ajouter que les difficultés de la JSK ne datent pas d’aujourd’hui. «Lorsque je suis venu, j’ai trouvé le club en difficultés. Je ne peux pas assumer seul la responsabilité de la situation actuelle. Je suis venu en pompier et je n’ai pas de baguette magique mais j’estime qu’avec le concours de tout le monde, la JSK peut relever le défi et assurer son maintien». Un maintien qui devient de plus en plus hypothétique surtout que la JSK (13e, 19 points) aura à livrer la semaine prochaine un match couperet chez le DRBT (14e, 18 points), un concurrent direct pour le maintien, dans une rencontre qui va certainement déterminer le sort des deux équipes en Ligue I.

Ali Chebli

About Armadex

Check Also

Open d’été (natation).. Record d’Algérie pour Amel Melih au 50m dos

La nageuse Amel Melih (GS Pétroliers) a établi un nouveau record d’Algérie au 50m dos …