Home / Algérie / Accusées de liens avec Daech: Trois ans de prison pour Catherine Jeanne et F. Chaalal

Accusées de liens avec Daech: Trois ans de prison pour Catherine Jeanne et F. Chaalal

Trois ans de prison ferme et une amende de 500 000 da, telle est la peine prononcée jeudi en fin d’après- midi à l’encontre d’une ressortissante française, Catherine Jeanne Scico et une émigrée, Fadéla Chaalal pour leurs liens avec des cadres du groupe Etat Islamique (EI) en Syrie.
Catherine Jeanne est l’épouse de l’Algérien Samir Nouad parti au jihad en Syrie, alors que F.Chaalal est l’épouse de Benyoucef Abdenaceur. Pendant l’audience, les deux inculpées ont précisé que le déplacement de leurs maris était professionnel et qu’elles ne savaient pas qu’ils étaient recrutés dans les rangs de Daech.
Elles ont été arrêtées par les services de sécurité en possession de documents et traces sur leurs ordinateurs entretenant des liens avec leurs maris alors qu’ils combattaient aux côtés des combattants de Daech. Selon l’arrêt de renvoi, les deux époux ont rejoint, séparément, les rangs de Daech en Syrie via la Turquie en 2013. Deux ans plus tard, Abdenaceur Benyoucef, précisaient alors des sources d’informations, était mis hors d’état de nuire dans les combats.
Le magistrat principal a alors reproché à Challal de ne pas avoir informé de la mort de son mari les autorités algériennes, notamment sécuritaires. Catherine Jeanne avait été condamnée à trois mois de prison avec sursis à Boumerdès pour les chefs d’inculpation de séjour illégal dans le pays et apologie du terrorisme.
Son avocat, Me Boumerdassi a plaidé pour son innocence et qu’elle ne pouvait pas être jugée à deux reprises pour le même délit d’autant plus que le verdict était tombé. En réponse à une question du juge, Catherine Jeanne a avoué que son mari voyageait pour des raisons professionnelles et qu’elle ne savait pas s’il avait noué des relations avec l’EI. De même, l’époux de Fadéla Chaalal s’est rendu à l’étranger pour des raisons professionnelles, a-t-elle indiqué aux juges. Peu de temps après leur mariage, le couple Catherine Jeanne et Nouad Samir est rentré en Algérie mais Samir n’est pas resté longtemps et a rejoint la Syrie via la Turquie. «Ma conversion à l’islam s’est faite avant de connaître mon mari», a confié Catherine Jeanne.
Pour Me Aissani, qui a réclamé l’acquittement, il a mis en relief l’absence de preuves matérielles mettant ainsi ses clientes en relation directe des chefs d’inculpation retenus. Le procureur de la République a quant à lui requis une peine de dix ans de prison ferme à l’encontre des deux inculpées.

Z. Mohamed

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …