Home / Actualité / aéroport d’Alger, extension du métro, téléphériques: Des projets en voie d’achèvement

aéroport d’Alger, extension du métro, téléphériques: Des projets en voie d’achèvement

Lors d’une visite effectuée en compagnie du Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, le ministre a affirmé que pratiquement, tous les travaux sont achevés à la gare du train de l’aéroport d’Alger

Les grands projets du secteur du transport, entamés durant les deux dernières décennies, à l’instar du nouvel aéroport international d’Alger Houari Boumediène, le métro, ainsi que le train reliant cette même infrastructure vers le centre ville d’Alger, seront opérationnels dans les quelques jours à venir.
Le ministre des travaux publics et des transports, M. Abdelghani Zaalane, a fait savoir hier, que la nouvelle aérogare d’Alger est fin prête, et qu’elle sera bientôt inaugurée. Lors d’une visite effectuée en compagnie du Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, le ministre a affirmé que pratiquement, tous les travaux sont achevés à la gare du train de l’aéroport d’Alger, et que le temps est aux essais techniques, avant l’inauguration officielle de la nouvelle aérogare. Il fera également savoir, que «la nouvelle aérogare d’Alger sera reliée au métro à l’horizon 2022». Par ailleurs M. Zaalane a ajouté que la réception de ce projet devait augmenter la capacité d’accueil de l’aéroport d’Alger à 16 millions de voyageurs par an. Le nouvel aéroport d’Alger va se transformer en une aérogare de transit vers plusieurs destinations dans le monde, à l’instar de l’Afrique, l’Europe, et même le continent américain. Ce qui favorisera un apport économique pour le pays, car l’ouverture du nouvel aéroport va devenir l’une des destinations touristiques les plus attrayantes du continent africain. Pour ce qui est de l’extension de la ligne du métro d’El Harrach-Centre vers l’aéroport d’Alger, le ministre a précisé que le taux d’avancement des travaux est dans les normes. «Les travaux sont à pied d’œuvre, et nous sommes actuellement en phase de finition totale des travaux». Dans ce même contexte, il a ajouté que les travaux de la ligne du métro, reliant à l’aéroport d’Alger d’une distance de 9,5 km, comprenant dix stations, sont pris en charge par l’entreprise publique Cosider, ajoutant que «l’acquisition d’un tunnelier, au mois de février prochain, permettra d’accélérer le rythme d’avancement» des travaux de ce projet, qui devrait être réceptionné en 2022.

Le nombre de passagers du Métro va atteindre les 300.000 par mois

D’autre part, M. Zâalane a fait savoir, qu’après l’inauguration de la nouvelle rame, au niveau des ateliers de maintenance à Bachdjarrah, l’usage du métro sera des plus avantageux pour «les 200.000 usagers qui voyagent quotidiennement». Il précise aussi que «l’augmentation du nombre d’usagers à 300.000 par mois est prévu après la réception des six rames parmi les douze commandées, et qui seront opérationnelles d’ici le mois de juin prochain». Le ministre a expliqué aussi, que «la mise en service des ces nouvelles rames permettra la réduction effective du temps d’attente des voyageurs dans les stations à trois minutes, contre six minutes auparavant». Il signale aussi que d’autres extensions du métro sont en cours de réalisation, ou le seront prochainement, permettant ainsi d’atteindre en 2020, un réseau de métro d’une longueur de 40 km, reliant notamment la commune de Dar El-Beida (banlieue est d’Alger) à celle de Draria (les hauteurs ouest d’Alger). «Ce Le projet aura coûté plus de 90 milliards de DA, sans compter les travaux d’extension El-Harrach-Aéroport international de 9,5 km de linéaire et 9 stations, et Aïn Naâdja-Baraki de 4,2 km de linéaire et 3 stations. Le réseau des lignes du métro d’Alger connaîtra aussi à l’horizon 2030, une extension de 54 km, et comptera 55 nouvelles stations». Le ministre s’est déplacé à l’atelier de maintenance de la société nationale des transports ferroviaires (SNTF) à Hussein Dey. Sur place, il a expliqué que «la rénovation et la réhabilitation des autorails permettra de rationaliser les coûts. Et quelques 14 cabines et 72 voitures sont en chantier au niveau de cet atelier». Il a fait savoir aussi que tous ces travaux sont réalisés par une main d’œuvre locale qui a la maîtrise des technologies, et a acquis une expérience grâce au partenariat avec les entreprises étrangères. Il conclut que «le réseau des lignes ferroviaires est arrivé à plus de 6.300 km, avec 60 millions de voyageurs par an».

Ligne Bab El Oued-Zghara : Le téléphérique est inauguré

A la fin de sa visite, le ministre des travaux publics et des transports a procédé à la mise en service de la ligne téléphérique Baba El Oued-Z’ghara. «Cette ligne vient s’ajouter aux cinq autres que compte la wilaya d’Alger: El Hamma-El Madania, Jardin d’Essai-Riadh El Feth, Palais de la culture-Oued Kniss, Notre Dame d’Afrique-Bologhine et Oued Koriche-Bouzaréah, a affirmé M. Zaalane. Ajoutant que «les téléphériques en Algérie sont exploités et gérés par l’entreprise de transport algérien par câbles (ETAC), qui est une société mixte créée sur le principe 49/51%, et regroupant la société Métro d’Alger (EMA) et l’Etablissement public de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA), qui détiennent 51% du capital de l’entreprise, et le partenaire français POMA, qui s’occupe des travaux de réalisation, avec 49% du capital». Il conclut sur le transport par téléphérique qu’il sera est assuré dans six wilayas à savoir, Alger, Blida, Tizi-Ouzou, Annaba, Constantine et Tlemcen.

Smail Mimouni

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …