Home / Actualité / Aéroports algériens.. Les avions privés interdits de vol

Aéroports algériens.. Les avions privés interdits de vol

Les avions privés appartenant à des hommes d’affaires ou autres personnalités sont cloués au sol à l’aéroport international d’Alger, et seraient interdits de vol. Selon plusieurs sources médiatiques, plusieurs avions privés sont cloués au sol à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene. On évoque une instruction de la Direction de l’aviation civile qui aurait été adressée hier matin à tous les aéroports du pays, afin d’interdire de vol tous les avions privés, immatriculés en Algérie ou à l’étranger. «Aucun avion privé, appartenant à un Algérien, qu’il soit immatriculé en Algérie ou à l’étranger, ne peut décoller des aéroports algériens ou y atterrir en provenance de l’étranger», ont expliqué ces mêmes sources.
Cette décision fait partie des mesures prises par les autorités pour empêcher des personnalités de fuir le territoire national afin d’échapper à d’éventuelles enquêtes sur la corruption, ou leur implication dans la crise politique actuelle. Mercredi 27 mars, on a annoncé également que par mesure conservatoire, les autorités ont interdit de vol vers l’étranger, un nombre de 11 avions privés appartenant à des hommes d’affaires et «personnalités connues». Une liste d’environ une centaine de hauts responsables et d’hommes d’affaires feraient l’objet d’une interdiction de quitter le territoire national. D’autres sources ont affirmé que cette mesure a été prise à la suite des déclarations du chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaid Saleh, faites samedi 30 mars, où il a accusé des parties malintentionnées de préparer un complot contre l’armée, et a demandé l’application des articles 7, 8 et 102 de la Constitution, contre Bouteflika.
Au moment où nous mettons sous presse, les directions d’Air Algérie ou de l’aéroport d’Alger n’ont ni confirmé ni démenti ces informations. Depuis quelques jours, des rumeurs ont fait état également d’interdiction de sortie du territoire à l’encontre de 100 personnalités politiques. Des diplomates algériens aurait été privés de leurs passeports diplomatiques. Une autorité sécuritaire algérienne aurait ordonné la saisie de tous les passeports diplomatiques recensés durant ces dix dernières années, soupçonnés de transférer illégalement des sommes en devises pour des hommes d’affaires. Selon une source bien informée, «cette décision ne provient pas du ministère de la Justice, mais de la Police des frontières». «La Police algérienne des frontières aurait reçu une information selon laquelle certains fils et proches des diplomates algériens feraient passer des sommes d’argent colossales en euros et en dollars pour des hommes d’affaires, des PDG et hommes politiques», a-t-on expliqué.
Rappelons par ailleurs que le Président Bouteflika avait élargi la liste des bénéficiaires du passeport diplomatique en 2012 par décret présidentiel : en plus des agents diplomatiques et consulaires et de leurs proches, des attachés de la Défense nationale, des attachés militaires de l’Air et de la Marine pendant la durée de leur mission à l’étranger. Nous apprenons également que même les Yacht et autres embarcations sont interdits de quitter les ports.
Fella Hamici

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …