Home / Algérie / Agriculture à Chlef: 73 millions m3 pour l’irrigation

Agriculture à Chlef: 73 millions m3 pour l’irrigation

La wilaya de Chlef a bénéficié au titre de l’année 2018 d’un quota de 73 millions m3 pour la campagne d’irrigation 2018.

Selon les cadres de l’Office national d’irrigation et de drainage de Chlef, la campagne d’irrigation a été lancée officiellement, avant-hier, à partir du barrage d’Oued Fodda dans de bonnes conditions.
Ils ont précisé que des essais de pompages ont été effectués à partir du second grand barrage de Sidi Yacoub dans la commune d’Ouled Benabdelkader au sud-ouest de la wilaya en prévision de la campagne d’irrigation prévue ce mercredi.
Selon les mêmes cadres, ce quota est suffisant par rapport à la campagne d’irrigation de l’année écoulée.
Un volume de 38 millions de m3 proviendra du barrage de Sidi Yacoub, dans la commune de Ouled Ben Abdelkader, au sud-ouest de Chlef, et un autre lâcher de 35 millions de m3 sera pompé à partir du barrage de Oued Fodda, à l’est de la wilaya. Au total, il est prévu l’irrigation de plus de 18.000 ha dont la grande partie est composée d’agrumes et autres arbres fruitiers. Le réseau d’irrigation existe dans les 18.000 hectares de terres agricoles concernées par cette campagne.
Le seul bémol reste le tracé de la pénétrante Ténès-Tissemsilt qui passe sur le réseau d’irrigation du côté d’Ouled Benabdelkader et qui nécessite son déplacement vers un autre lieu. Toutefois, une irrigation inadaptée ou mal conçue peut être source de propagation de pathologies (kystes d’amibes, larves d’anguillules et œufs de parasites), ou encore de polluants (résidus de médicaments, de biocides, etc…) dans les cultures. L’utilisation rationnelle de ces eaux contribuera au développement de l’agriculture dans la région de la plaine de Chéliff.

A. Ali

Check Also

l’Europe face à l’extrémisme religieux.. De l’exode passif à l’islamisme actif

L’Europe est en train de voir naître, dans sa communauté musulmane, une influence djihadiste. Celle-ci …