Home / Economie / Air Algérie: Les syndicalistes montent au créneau

Air Algérie: Les syndicalistes montent au créneau

Les syndicalistes de la compagnie aérienne nationale ont exprimé leur crainte d’une instabilité générale qui pourra toucher Air Algérie.

Le recours à l’étude comparative des salaires demeure présenté comme la solution par le PDG de la compagnie pour faire face au manque budgétaire enregistré ces derniers mois à Air Algérie a provoqué des appréhensions et des rejets. Le syndicat des techniciens de maintenance des avions, affilié à l’UGTA, a exprimé, hier, en effet, dans un communiqué, son mécontentement après sa réunion avec le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane, en présence du PDG de la compagnie Tahar Allache tenue le 8 janvier dernier. ” La seule alternative qu’a trouvée le PDG est la proposition d’un ” benchmarking (étude comparative) des salaires “, ont précisé les représentants du même syndicat dans le communiqué. Selon eux, cette situation obligera aussi à faire appel, une fois de plus à un bureau spécialisé pour effectuer une étude sur la hiérarchisation des salaires et des métiers en comparaison avec d’autres compagnies aériennes. Le syndicat a indiqué que lors de cette rencontre, il a été abordé l’application et le respect de la convention collective concernant la hiérarchisation des salaires et des métiers. Cependant, les syndicalistes relèvent qu’on assiste ” à la répétition des mêmes erreurs sans tirer aucune leçon “. Et d’ajouter ” au moment des temps financiers aussi difficiles, de l’avenu du PDG, nous allons encore trouver moyen de jeter de l’argent par les fenêtres en procédant au lancement d’études”. Il s’agit, aussi, selon le même syndicat, ” d’opération dissuasive brandie à chaque revendication de la corporation “. ” Il ne faudra pas oublier que par le passé, on a fait appel à des bureaux d’études, mais tous ont échoué ou non pas apporté de solutions concrètes à nos problèmes “, rappelle-t-on également. Le syndicat évoque un ” climat d’autoritarisme et de décision à sens unique au sein de la compagnie aérienne où la concertation et le dialogue sont réduits “. Le syndicat des techniciens de maintenance affilié à l’UGTA lance à l’adresse des employés un appel pour rester à l’écoute de leur représentant. De son côté, le Syndicat national autonome des techniciens de la maintenance avions (SNTMA), contacté par nos soins, a affirmé hier avoir saisi l’Inspection du Travail à travers diverses correspondances, l’appelant à appliquer la loi concernant deux revendications. La première porte sur les procédures de recrutement qui oblige le recours aux normes de l’aviation internationale et non pas aux décisions de la DG. La deuxième réside dans l’application de la convention collective, notamment la hiérarchisation des métiers et des salaires.
Par ailleurs, le ministre des Travaux publics et des Transports en réponse aux interrogations des députés a indiqué dimanche que “Air Algérie connait actuellement une situation financière très difficile. Pour l’année 2017, la compagnie publique a enregistré un déficit qui s’élève à 11 milliards DA, selon le ministre.

Smail Mimouni

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …