Home / Société & Region / Al-Adjiba (Bouira).. Les villageois d’Azaknoun réclament l’eau potable

Al-Adjiba (Bouira).. Les villageois d’Azaknoun réclament l’eau potable

Les habitants du village Azaknoun, située à quelques encablures au nord du chef-lieu communal d’Al Adjiba, 25 km à l’est de Bouira, ont fermé le siège de l’APC en guise de protestation contre la pénurie de l’eau potable dans leur localité. Cette histoire de pénurie d’eau ne date pas d’hier, à en croire les villageois. La réalisation d’un nouveau réseau de distribution à Azaknoun a lieu fin 2011. Tout le monde croyait à ce que le manque d’eau et le calvaire quotidien des habitants soient disparus à jamais. «Nous voulons que les responsables locaux viennent au village pour constater de visu que l’eau potable n’existe pas, contrairement à ce qui se disait. Le réseau existe bel et bien. Mais à chaque fois que l’eau est lâchée, les tuyaux éclatent à cause de la forte pression. Nous avons même refusé récemment que les services de l’ADE installent leurs compteurs, parce que nous ne voulons pas payer l’eau que nous ne consommons pas», a déclaré un habitant d’Azaknoun.
Ainsi, les habitants réclament que tout le réseau AEP du village Azaknoun soit refait. Les villageois ne s’arrêtent pas là. Ils demandent une commission d’enquête qui sera dépêchée par la wilaya pour mettre au clair les conditions dans lesquelles a été réalisé le projet AEP de leur village. «C’est un projet qui n’a pas été réalisé dans les normes. Les services de la commune font dans le bricolage à chaque fois qu’une fuite est apparue. Et en plus de l’eau potable qui n’est jamais arrivée dans nos foyers, la route du village a été endommagée à plusieurs endroits et la remise en l’état n’a pas été faite», a ajouté un membre de l’association du village Azaknoun, qui regrette le fait que les élus locaux ne voyaient dans ces villageois que de potentiels électeurs lors des élections locales. Les promesses électorales, elles, ne sont jamais tenues.
D’autres villageois affirment que l’assemblée locale qui devait prendre en charge en priorité la question de l’eau potable d’Azaknoun, elle venait d’accorder un budget de plus de deux milliards de centimes pour un projet d’aménagement urbain d’une autre localité. Le président d’APC d’Al Adjiba, Karim Khedis, dans sa déclaration sur les ondes de la radio locale, a tenu à rassurer les habitants d’Azaknoun que des conduites vont être refaite incessamment. Il a déclaré aussi que le budget est disponible pour mener quelques opérations qui vont améliorer l’alimentation de cette localité en eau potable.
Ali Cherarak

About Letemps

Check Also

Tipasa.. Attribution de près de 1.500 logements LPL le 5 juillet

Des préparatifs sont en cours au niveau de la wilaya de Tipasa en vue de …