Home / Actualité / Alger accueille le 11e FIBDA: Le festival s’ouvre en présence de Superman

Alger accueille le 11e FIBDA: Le festival s’ouvre en présence de Superman

L’esplanade de Riadh El Feth à Alger a ouvert ses bras, hier, pour accueillir les hôtes du 11e festival international de La bande dessinée (FIBDA).

Le Canada dont les dessinateurs ont créé le personnage de Superman est l’invité d’honneur de cette manifestation qui ne cesse de grandir depuis sa création. En effet, la suède et la Colombie participent pour la première fois à ce festival dédié à la bande dessinée. Le Canada participera avec ses plus grands dessinateurs, scénaristes avec des expositions au niveau du pavillon et du chapiteau qui leur seront réservés, mais aussi avec des conférences et des ateliers. Il faut noter que les célèbres bédéistes canadiens Simon Dupuis et Frédéric Gervais-Dupuis, Meags Fitzgeral, Julie Rocheleau et Maryse Dubuc marqueront de leur présence cette 11e édition du FIBDA. Durant toute la période du FIBDA, les visiteurs pourront voir les nouvelles bandes dessinées, mais aussi les anciennes. On pourrait voir et revoir Superman mais aussi, Tintin puisque la Belgique, un des pays les plus connus dans le domaine de la BD ne rate plus le FIBDA.

Célébrités

Les dessinateurs français connus et moins connus seront également présents tout comme ceux des Etats unis, de l’Espagne, du Togo, d’Egypte, du Maroc, de Turquie, de Tunisie et d’autres pays. Cette manifestation internationale permettra aux dessinateurs de différentes nationalités de se rencontrer et d’échanger les expériences.
Les visiteurs, notamment les amateurs de BD pourront également voir les dessinateurs au travail, discuter avec eux et profiter de leurs conseils. Placé sous le slogan «Alger, capitale de la BD», le FIBDA qui se tient jusqu’au 06 octobre courant accueille les dessinateurs et artistes de 18 pays sans compter ceux d’Algérie. Il faut noter que les organisateurs du FIBDA ont mis le paquet cette année en invitant plus d’une cinquantaine de bedeistes dont la plupart sont connus sur la scène mondiale du 9e art dont la célèbre américaine Alita Martinez, dessinatrice des studios Marvel et Antonio Altarriba Ordoñez qui avait obtenu le Prix national de la bande dessinée en Espagne.

Animation

Cette 11e édition du FIBDA sera très animée, notamment, avec la programmation quotidienne de projections de dessins animés, de conférences et tables rondes animées par des spécialiste algériens et étrangers, des ventes-dédicaces, des ateliers sans oublier les expositions des dessins et livres. Il est à rappeler que ce festival n’est pas réservé aux professionnels ou seulement aux enfants, mais bien ouvert à tous.
Les nostalgiques des anciennes bandes dessinées et illustrés mensuels et hebdomadaires tels que «Zembla», «Blek», «Mustang», «Akim» ou «Pif Gadget» qui devait faire son retour en ce début d’automne pourrait trouver l’occasion de revivre le bon vieux temps en discutant avec les dessinateurs ou entre eux.
Le FIBDA est un festival dédié à la bande dessinée, mais ouvert à tous ceux qui aiment l’art et le bien vivre. Il est à rappeler que l’entrée est payante. Trois formules sont proposées aux visiteurs : 300 DA un ticket adulte pour la journée et 150 DA pour un enfant moins de 12 ans. 600 DA la semaine pour l’adulte et 400 DA pour l’ enfant. Pour la formule du week-end, l’adulte devra payer 450 DA et l’enfant 250 DA. L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de quatre ans. Durant le Fibda, un concours de déguisement «Cosplay» est organisé par l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda) et les éditions spécialisées dans la BD et le manga, «Z-Link».

Bari Stambouli

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …