close

Algérie : à peine lancé, le « taxi rose » déjà suspendu

L’initiative a fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Certains l’ont saluée, d’autres l’ont critiquée. Dimanche 18 avril, un nouveau service de VTC voyait le jour dans la wilaya de Blida : des taxis roses conduits par des femmes pour une clientèle exclusivement féminine.

« Dans une société conservatrice comme celle de Blida, la création de ce service VTC coulait de source », a indiqué Leila Zeroual, gérante de l’entreprise Moov Services, à l’origine de l’initiative. L’entreprise qui se définit comme « start-up » affiche son ambition : « Fournir un moyen de transport sûr aux femmes et aux familles », selon sa dirigeante.

Mais l’aventure a fait long feu. Moins d’une semaine après son lancement, le service a été suspendu par les autorités locales de la wilaya de Blida. Ce lundi, le directeur des transports de la wilaya a expliqué les raisons de cette suspension : la société n’avait pas obtenu d’autorisation pour exploiter un service de taxi.

La jeune entreprise a été invitée à présenter un dossier, « en vue de son introduction auprès du ministère de tutelle pour solliciter une autorisation exceptionnelle, vu que les autorisations d’exploitation du service taxi sont gelées depuis le 10 décembre 2010 », a expliqué le responsable à l’agence APS.

Derniers Articles

© Copyright 2021 - LTZ Mag.