close

Algérie : quand le ministre la Santé « préfère » une 3e vague de Covid

Après plusieurs semaines de stabilité, les contaminations au Covid-19 sont reparties en hausse ces derniers jours. Désormais, le bilan quotidien dépasse les 230 nouvelles contaminations. Le nombre de décès avoisine la dizaine par jour.

Pour ne rien arranger à la situation, les contaminations aux variants anglais et nigérian continuent de progresser et le pays connaît un retard considérable dans sa campagne de vaccination. Les livraisons de vaccins sont à l’arrêt et le nombre de personnes vaccinées se limite à quelques milliers.

| LIRE AUSSI : Covid-19 en Algérie : vers un retour au confinement strict ?

Critiqué de toutes parts, le gouvernement ne sait plus sur quel pied danser. D’un côté, il allège le confinement et le couvre-feu qui ne concerne plus que 9 wilayas et de l’autre, il multiplie les messages alarmistes sur les risques d’une troisième vague. De quoi dérouter les Algériens.

Illustration de ces errements du gouvernement, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a fait une étonnante sortie médiatique ce jeudi 29 avril.

Le premier responsable du secteur de la santé a dit « préférer » l’avènement d’une troisième vague de coronavirus en Algérie. Pourquoi ? « Pour que les citoyens veillent au respect des mesures de prévention », a-t-il expliqué. Des propos qui ont suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Derniers Articles

© Copyright 2021 - LTZ Mag.