Home / Actualité / Algérie Télécom et Mobilis exclus des privatisations: Le FLN s’en félicite

Algérie Télécom et Mobilis exclus des privatisations: Le FLN s’en félicite

L’annonce de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun, relative à l’ouverture du capital d’Algérie Télécom et de Mobilis qui est exclue a fait réagir le FLN. « Le FLN enregistre avec satisfaction et fierté la décision de la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun, d’écarter définitivement l’ouverture du capital d’Algérie Télécom et de Mobilis», a souligné le parti majoritaire dans un communiqué. Le FLN a salué, à travers cette annonce, «une décision juste» qui entre, selon le parti, dans le cadre de la préservation des acquis de la nation. Il estime que cette décision est le prolongement de celle prise par le président de la République et qui consiste en «la préservation du secteur public stratégique qui appartient aux générations futures». A rappeler que la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun, a «définitivement exclu» l’ouverture du capital d’Algérie Télécom et de Mobilis, assurant qu’AT fournira du débit internet à certains pays africains voisins au cours des prochaines années. La ministre, qui s’exprimait, il y a trois jours sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale a souligné que l’ouverture du capital d’une entreprise est dictée par la recherche d’«un management» et le «gain supplémentaire d’argent» alors que Mobilis et Algérie Télécom ne se trouvent pas dans cette situation.

K. A.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …