Home / Algérie / Alors que 2 500 logements sociaux attribués pour la commune de Tizi Ouzou: 1000 unités livrées d’ici la fin 2018

Alors que 2 500 logements sociaux attribués pour la commune de Tizi Ouzou: 1000 unités livrées d’ici la fin 2018

Les opérations de remise des clés aux bénéficiaires de différentes formules de logements accordées par les pouvoirs publics se multiplient au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Avant-hier (dimanche Ndrl), le wali, Mohamed Bouderbali a présidé la cérémonie de remise des clés de 923 logements publics locatifs (LPL) implantés au niveau de la zone de Oued Fali au profit des bénéficiaires. Ajouté à cela, une autre opération de remise de clés de 60 logements de type LSP implantés à Fréha qui s’est déroulée, hier, en présence des bénéficiaires qui ont tant attendu à ce que ce rêve devienne enfin une réalité. En effet, ce sont des cérémonies qui se sont déroulées dans un climat festif et de réjouissance au grand bonheur des bénéficiaires et ce, en présence d’une importante délégation de l’exécutif local à leur tête, le secrétaire général de la wilaya, Azeddine Tibourtine, le directeur de l’OPGI, Toufik Boutrid et celui du logement, Habib Argoub. Après avoir inspecté l’état des lieux de la construction de ces logements, le wali a annoncé que la wilaya bénéficiera d’une opération de livraison de près de 1000 logements sociaux qui aura lieu avant la fin de l’année en cours.
Selon ses déclarations, les moyens financiers sont disponibles pour l’achèvement des travaux de finition des logements sociaux pour les mettre à la disposition des bénéficiaires. Quant à la commune de Tizi-Ouzou, il a précisé que 2 500 logements implantés au Pôle d’excellence seront livrés d’ici la fin de l’année en cours dont les travaux des aménagements urbains sont achevés, alors que les travaux de viabilisation sont en cours et bien avancés. «Les entreprises sont à pied d’œuvre et nous souhaitons les réceptionner d’ici la fin de l’année en cours», a-t-il fait savoir en marge de la cérémonie de la remise des clés aux bénéficiaires. Ainsi, il a tenu à souligner que ce sont des projets importants pour le peuple et qui entrent dans le cadre du programme du président de la République. Sollicité par un groupe de bénéficiaires de logements sociaux au sujet du manque d’infrastructures d’accompagnement qui constitue le point noir de ces nouveaux projets de logements implantés au niveau des pôles urbains, le wali a rassuré que toutes les opérations sont en cours de réalisation ou bien en voie de lancement. «Suite aux instructions du gouvernement, il a été décidé d’attribuer ces opérations de gré à gré au niveau de l’ensemble des pôles urbains où il a été implanté les différentes formules de logements sociaux, à savoir : Oued Fali, Azazga, Pôle d’excellence et à Draâ-El-Mizan. Dans le même sillage, il a indiqué que le projet portant la réalisation du lycée dont elle a bénéficié, cette zone de Oued Fali est finalisée. Ajouté à cela, il y a l’inscription de deux CEM dont un est en cours de réalisation et deux groupes scolaires dont un a été finalisé et le deuxième sera prêt d’ici la prochaine rentrée des classes, une antenne administrative, des airs de jeux et une bibliothèque. «Toutes les structures d’accompagnement nécessaires aux bénéficiaires recasés au niveau de ce site de Oued Fali sont inscrites et les enveloppes budgétaires sont disponibles», a-t-il dit.

L’écueil des oppositions…

Quant au problème du transport qui a été soulevé avec insistance par les habitants de ce site urbain, le wali a indiqué que cette question est ouverte au secteur privé qui devra investir pour desservir ce nouveau pôle urbain. Abordant le sujet des oppositions qui freinent le lancement de plusieurs opérations portant la réalisation des logements sociaux, Mohamed Bouderbali a regretté à ce que les oppositions émanant de citoyens soient à l’origine du retard dans le lancement du projet de 882 logements implantés à Fréha. On rappellera au sujet de ce projet de 882 logements qu’un député RND de la wilaya de Tizi Ouzou avait remis sur la table ce problème au mois de mars dernier en appelant à la sagesse pour débloquer ce projet tant attendu par les demandeurs. «En raison d’oppositions incompréhensibles qui se sont manifestées, des retards sont constatés dans le lancement des travaux de réalisation alors que les études préliminaires et le choix du terrain ont été finalisés depuis plus d’un an», avait-il regretté et d’ajouter : «Inscrits par les pouvoirs publics au bénéfice de centaines de familles de cette commune qui attendent la concrétisation de ce projet avec impatience, nous invitons tout un chacun à la sagesse en mettant l’intérêt général de la commune de Fréha au dessus de toutes considérations pour assurer une quiétude et une sérénité au bénéfice de toute la population, condition sine qua non d’un véritable développement tant attendu par tous» car il s’agit non seulement d’un «projet d’intérêt général et d’envergure pour toute la région», mais aussi il doit aussi répondre aux «attentes de la population, dont un grand nombre de familles, notamment, des jeunes en âge de mariage, qui éprouvent des difficultés énormes à acquérir un logement pour vivre décemment». C’est pourquoi il estime que «tout retard dans son exécution ne peut être admis». Bien que les études préliminaires et le choix du terrain aient été finalisés depuis plus d’un an, le projet de 882 logements sociaux au profit de la commune de Fréha, patine et ne connaît pas de lancement effectif dans la réalisation. Un autre programme, en l’occurrence celui de l’AADL, patine également. L’Association des souscripteurs AADL 2013 s’est demandée dans un communiqué diffusé il y a quelques jours : «où sont passés ces logements ?». Les concernés qui ont déjà versé deux tranches du coût du logement, demandent l’achèvement de tous les projets AADL 2013 avant la fin 2018, conformément aux instructions du Premier ministre, le respect des délais de réalisation, le respect du cahier des charges, le transfert du surplus de logements du programme AADL 1 aux souscripteurs du programme AADL 2 ainsi que l’octroi de l’aide FNPOS à tous les acquéreurs.

Z. C. Hamri

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …