Home / Temps réel / Amazighité: Le PT propose la création d’un Secrétariat d’Etat

Amazighité: Le PT propose la création d’un Secrétariat d’Etat

Le parti des travailleurs (PT) a proposé, hier à Alger, par la voix de sa Secrétaire générale (SG), Louisa Hanoune, la création d’un Secrétariat d’Etat à l’amazighité, doté de toutes les prérogatives pour la promotion de la culture amazighe dans toutes ses dimensions. Intervenant à l’ouverture de la première session du Comité central du PT, Mme Hanoune a indiqué que «la promotion de l’identité amazighe dans toutes ses dimensions passe par la création d’un Secrétariat d’Etat, doté de toutes les prorogatives et de moyens matériels et scientifiques lui permettant de jouer son rôle». Elle a affirmé dans ce sens, que «plusieurs questions encore en suspens, liées à l’identité, impliquent une révision des lois existant, et la promulgation d’autres, d’où la nécessité de créer un Secrétariat d’Etat» qui sera, a-t-elle expliqué, «une sorte d’instrument politique pour le traitement des dossiers en suspens». Saluant à nouveau l’officialisation du nouvel an amazigh en fête nationale, Mme Hanoune a soutenu que «cette consécration constitue pour le peuple algérien le couronnement des toutes les composantes de son identité nationale, qui ne sont nullement en opposition avec son appartenance à l’espace arabo-musulman». La SG du PT s’est félicitée, également, de l’annonce de la composante de l’Académie algérienne de la langue amazighe, appelant à ce propos, à permettre à cette instance de jouer pleinement son rôle, afin d’être «à la hauteur du défi qui l’attend». Evoquant, par ailleurs, la situation économique du pays, Mme Hanoune a réitéré la revendication de sa formation politique quant à «la nécessaire révision du système fiscal», étant donné, a-t-elle dit, que «les restes à recouvrer au titre de l’année 2018 dépassaient les 70 milliards USD». Plaidant d’autre part, pour la révision du découpage administratif, à travers «la création de nouvelles communes à la place de wilayas déléguées», elle a estimé que «c’est là, le meilleur moyen pour traiter les problèmes qui se posent au niveau local». Quant à la prochaine présidentielle, Mme Hanoune a déclaré «qu’en l’absence de données permettant de faire une lecture objective, il est clair qu’aucun parti n’est en mesure se positionner par rapport à cette échéance».

About Armadex

Check Also

Sensibilisation.. Ramadhan sans accidents

Le Directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), Ahmed Nait …