Home / Sports / Angleterre: Aux origines du «Boxing Day»

Angleterre: Aux origines du «Boxing Day»

Comme la tradition l’exige en Angleterre, la période de Noël dite «Boxing Day» et globalement des fêtes de fin d’année s’annonce intense avec quatre journées de Premier League en dix jours. Pas de quoi chômer quand les acteurs des autres championnats européens auront tout le loisir de savourer la dinde et la bûche bien au chaud. Mais d’où vient cette tradition made in England ?

Le «Boxing Day», littéralement le «jour des boîtes» en français, tirerait ses origines selon certaines sources du Moyen-Age lorsque les prêtres remettaient, le 26 décembre, les dons reçus lors de la messe de Noël aux plus démunis.
Ils laissaient alors les portes des églises ouvertes pour y accueillir les pauvres. Une autre tradition évoque la superstition des marins qui déposaient une offrande dans une boîte avant de prendre la mer. En cas de retour à bon port, ils en offraient le contenu aux miséreux.

Premier match en 1860

Le football a emboîté le pas de la société. Première trace d’un match le 26 décembre ? En 1860, entre Hallam et Sheffield FC, pour le premier derby de l’histoire mais aussi le premier match interclubs. Ce jour-là, Sheffield s’impose 2-0. Pour la saison inaugurale du championnat d’Angleterre en 1888-1889, Preston North End et Derby County sont face à face lors du Boxing Day. Preston s’impose 5-0 et s’ouvre la route du titre. Les Lilywhites réalisent même le premier doublé du football anglais en remportant la Cup et en terminant invaincus pendant toute la saison.

Des derbies en pagailles

Pour faciliter les déplacements des équipes et surtout attirer un public toujours plus nombreux dans les stades, les organisateurs ont décidé de multiplier les derbies et duels régionaux. Très vite, le Boxing Day s’avère un succès populaire, les supporters appréciant de pouvoir se rendre au stade pendant leurs vacances de Noël.
Chaque année, les enceintes anglaises font presque le plein en ce 26 décembre, avec un taux de remplissage oscillant entre 95 et 100%.

1963, un «Boxing Day» prolifique

Le «Boxing Day» s’est vraiment installé dans les mœurs britanniques dans les années 1960. Notamment grâce à la journée historique du 26 décembre 1963. Cette année-là, les dix matches de première division accouchent d’un nombre record de 66 buts. Fulham a humilié Ipswich 10-1, Blackburn a infligé une correction à West Ham 8-2 et Liverpool a régalé contre Stoke (6-1). Le même jour, Manchester United repartait de Burnley avec une sacrée valise (6-1). Lors de ce festival offensif, sept joueurs ont inscrit un triplé, là encore un record lors d’une journée de championnat en Angleterre. «Ce qui est arrivé lors du Boxing Day 1963 est déconcertant», déclarait à l’époque l’attaquant de Liverpool Ian St John. Déconcertant et plaisant.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …