Home / Algérie / APC de Sidi Bel-Abbès: Les élus exigent le départ du maire

APC de Sidi Bel-Abbès: Les élus exigent le départ du maire

Le feuilleton conflictuel que connaît l’APC de Sidi Bel-Abbès durant cette année, a incité les 2/3 des élus de l’assemblée populaire communale à réagir, et exiger le départ immédiat du maire. Dans un communiqué signé par la majorité des élus, ces derniers ont traduit leur mécontentement total de la situation que connaît l’APC de Sidi Bel-Abbès, qu’ils estiment catastrophique, après des mois de blocage qui persiste. Les élus soulignent qu’une trentaine de projets de développements n’ont pas été lancés, à savoir des structures de santé, des établissements scolaires, des marchés de proximités et autres d’un taux global de 10 milliards de centimes débloqué du plan de développement. Parmi les problèmes majeurs cités, est le retard que connaît le programme de réhabilitation de la voirie et de du réseau d’AEP, d’une valeur financière globale de 25 milliards de centimes, qui compte plusieurs opérations de développement et travaux d’aménagements et de revêtements des quartiers de la ville de Sidi Bel-Abbès, toujours en arrêt «une situation qui a freiné le développement local pendant des mois, et il est de notre devoir de défendre l’intérêt général de la wilaya, d’autant plus que le budget préliminaire n’a pas été consommé jusqu’à lors, pour défaut de passation de consigne entre l’ancienne et l’actuelle assemblée», précisent les élus. La mauvaise gestion et le climat conflictuel a donné naissance à plusieurs problèmes, précise-t-on, dont l’opération de la distribution du couffin de Ramadhan, qui a accusé un retard fatal sans précédent «dans l’absence totale de la communication et des assemblées reportées à chaque fois, à cause des décisions abusives prises par le maire», soulignent les élus. Pour conclure la majorité des membres de l’assemblée populaire de l’APC de Sidi Bel-Abbès, estiment que l’intérêt général de la wilaya et celui de la population locale passe avant tout, en rappelant le rôle des élus qui doit se traduire par l’encouragement des investissements et garantir un environnement propice d’une bonne gestion des services.

Salima D.

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …