Home / International / Appel à des sanctions contre le prince

Appel à des sanctions contre le prince

Les crimes perpetrés par la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite au Yemen sont dénoncés par l’opinion publique mondiale.

L’organisation non gouvernementale Human Rights Watch, HRW, appelle à des sanctions contre le prince de l’Arabie saoudite Mohammad Ben Salmane. Human Rights Watch appelle à des sanctions contre le prince de l’Arabie saoudite Mohammad Ben Salmane. Le prince héritier saoudien doit être condamné et sanctionné pour avoir lancé une guerre au Yémen pour rien qui a fait des milliers de victimes, réclame Human Rights Watch. «La guerre que mène la coalition arabe au Yémen est l’un des conflits les plus stupides qui n’ait jamais existé. Par contre, elle suscite des soupçons», a déclaré Sarah Leah Whitson, la directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch.
«Human Rights Watch appelle à des sanctions contre la coalition arabe ainsi que Ben Salmane. Ce dernier doit être puni avec les autres responsables saoudiens», a-t-elle noté. «Toutes les parties impliquées sont responsables de ce qui arrive au Yémen. Par le biais des bureaux que possède l’ONU Human Rights Watch au Yémen, l’organisation détient à présent des preuves qui prouvent l’utilisation de certaines armes utilisées par l’Arabie saoudite et définissent leurs fournisseurs », a affirmé la représentante de HRW qui a considéré l’Égypte comme l’un des pires auteurs de violations ou d’abus graves de droits de l’Homme, note la télévision iranienne. La coalition arabe menée par l’Arabie saoudite méne des frappes aériennes depuis mars 2015 contre le Yemen. L’ONU note que des milliers de civils ont été tués au Yemen par la coalition arabe. La Norvége a décidé d’annuler la coopération militaire avec l’Arabie saoudite, en protestation contre les crimes de guerre perpetrés au Yemen. Les crimes de guerre sont nombreux. Quatorze civils ont été tués mercredi par la coalition arabe dans des frappes aériennes contre un marché, au Yemen. Quelques jours précedemment de nombreux autres ont été tués dans des raids menés par la coalition arabe. Peu de temps précédemment, 143 civils ont été tués en une semaine par les frapes de la coalition. Le premier jour de l’année 2018, 28 personnes ont été tuées dans les frappes aériennes. Les crimes de guerre perpetrés par l’Arabie saoudite au Yemen ne sont pas dénoncés par Washington. Il faut dire que l’Arabie saoudite n’a initié aucune décision contre le président américain après la reconnaissance d’Al Qods occupée comme capitale d’Israël. Pourtant, l’Arabie saoudite a les moyens de faire pression sur le président américain. L’Arabie saoudite peut annuler le contrat de 460 milliards d’armes conclu avec Washington, mais ne l’a pas fait. Comme un deal, l’Arabie saoudite peut continuer à perpetrer des crimes de guerre au Yemen et compter sur la caution du président américain qui, lui, peut reconnaitre Al Qods occupée comme capitale d’Israel et ne pas être sanctionné par la petromonarchie. Le Qatar n’a pas cédé à la pression menée par l’Arabie saoudite et instauré l’ambassade de l’Iran à Doha. L’Arabie saoudite a ensuite créé une coalition des pays musulmans luttant prétendûment contre le terrorisme. Les houthis du Yemen étant considérés terroristes par l’Arabie saoudite pourraient être combattus par la coalition. L’Algérie a refusé de participer à la coalition des pays musulmans dont le but ne serait pas de lutter contre le terrorisme, mais d’être au service de l’Arabie saoudite dans sa politique hostile à de nombreux musulmans.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …