Home / Actualité / Application des lois du travail dans les entreprises économiques: 200 000 visites effectuées en 2018

Application des lois du travail dans les entreprises économiques: 200 000 visites effectuées en 2018

Zemali, a expliqué, hier, qu’il est du devoir des inspecteurs de veiller à l’application des lois au sein des entreprises publiques ou privées.

Le ministère du travail a procédé, durant l’année 2018, à 200.000 visites d’inspections au niveau des différentes entreprises économiques du pays. Ces visites visent à s’assurer des conditions de travail des employés et du respect des lois au sein de ces entreprises.
S’exprimant lors d’une rencontre annuelle le regroupant avec les inspecteurs du secteur, le ministre du travail, Mourad Zemali, a expliqué, hier, qu’il est du devoir des inspecteurs de veiller à l’application des lois au sein des entreprises publiques ou privées, ajoutant : «Ces visites ont montré une amélioration dans la qualité du travail des directions d’inspection algériennes». A ce propos, il a mis en avant le travail élaboré par les Caisses de sécurité sociale du pays pour sensibiliser les citoyens sur l’importance de s’affilier à la CNAS et/ou la CASNOS, mais aussi de respecter le calendrier fixé pour le versement des cotisations. S’adressant aux inspecteurs de son secteur, Zemali a insisté sur la nécessité de respecter les critères d’emploi fixées dans les régions du Sud. A cet effet, il a expliqué que «les jeunes résidant au niveau de la région offrant des postes d’emploi sont prioritaires pour accéder au poste», rappelant les directives du Premier ministre, Ahmed Ouyahia à ce sujet, lors de son précédent discours. «Une note a été transmise par nos services aux différentes directions d’inspection du pays. Elle porte sur l’application des directives du chef du gouvernement pour le recrutement dans le Sud», a-t-il fait savoir. Dans le même contexte, l’intervenant a assuré que le nombre de jeunes recrutés chaque année est plus important que celui révélé par l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) car un nombre d’entreprises publiques ne passe pas par l’ANEM pour recruter. Dans un autre sillage, l’orateur a affirmé qu’il est obligatoire de protéger les droits des employés handicapés et/ou aux besoins spécifiques à l’intérieur des entreprises, ajoutant : «La loi a consacré 1% des postes d’emploi à cette catégorie». A cet effet, le premier responsable du secteur a fait savoir que le rôle des inspecteurs est de veiller à l’application de ces lois pour les protéger contre toute forme d’injustice. Pour sa part, le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, a pointé du doigt les entreprises publiques qui ne passent pas par l’ANEM pour recruter des employés, les accusant d’enfreindre la loi du travail. «Selon la loi, ces entreprises doivent passer par l’ANEM pour recruter de nouveaux employés», a-t-il assuré. S’agissant des entreprises étrangères activant en Algérie, le SG de l’UGTA a révélé que plusieurs dépassements ont été enregistrés au sein de nombre de ces entreprises. Dans ce sens, il a appelé l’Etat à obliger ces entreprises à appliquer la loi du travail algérienne pour assurer les droits des employés.

Radia Choubane

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …