Home / Economie / Après l’augmentation des prix du carburant: Le GPL reste l’alternative

Après l’augmentation des prix du carburant: Le GPL reste l’alternative

La reconversion vers le carburant GPL n’est désormais plus une alternative pour les automobilistes. Après l’augmentation sensible des prix du carburant, particulièrement l’essence, à partir de ce  1er janvier 2018, le recours à cette énergie la moins coûteuse sur le marché devient presque inévitable.

En effet, les hausses successives (2017 et 2018) qui ont touché les prix du carburant seront ressenties fortement par les routiers, notamment les taxieurs et les transporteurs vivant cette activité. A la lumière de cette situation, le GPL, dont le prix reste inchangé pour l’instant à 9 DA le litre, sera la solution idoine pour tout le monde. Et le gouvernement veut justement encourager cette nouvelle énergie non polluante pour économiser la devise et faire baisser la consommation nationale, parfois effrénée, du gasoil et de l’essence.
C’est dans cet esprit que le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a instruit, dimanche à Mascara, les responsables de Naftal d’élaborer un plan national précis pour l’extension du parc automobile utilisant le Gaz de pétrole liquéfié GPL et pouvoir équiper 500 000 véhicules à l’horizon 2021. Le ministre a accordé un délai de 15 jours aux responsables de l’entreprise pour élaborer un plan précis portant sur les centres de transfert et l’implication d’entreprises privées dans l’opération pour rattraper le retard accusé actuellement à cause du rythme lent de la reconversion d’utilisation de l’essence ou du gasoil vers le GPL. M. Guitouni, qui a inspecté le projet de réaménagement de la station-service relevant de Naftal à Sig, a affirmé que «le gouvernement accorde un intérêt particulier à l’utilisation du GPL au lieu de l’essence et du gasoil qui reviennent cher à l’Etat et engendrent la pollution».
Par ailleurs, le ministre a salué les grands efforts déployés par l’Etat en matière d’extension du réseau de transport d’électricité au niveau national et de lancement d’un programme ambitieux dans la wilaya de Mascara pour une enveloppe de 78,27 milliards DA. M. Guitouni a cité, dans ce sens, le centre de raccordement et de transfert de l’énergie électrique de haute et très haute tension (220-400 kilovolts) dans la commune de Oued El Abtal qui a été achevée. Il est attendu d’effectuer des tests pour que ce centre entre en service au courant du premier trimestre 2018. Ce programme comporte la réalisation à l’horizon 2027 de huit centres électriques dont deux à Oued E Abtal et Bouhanifia (60-220 kilovolts) et six autres à Oued El Abtal, Mohammadia, Mamounia, Ghriss, Tighennif et Tizi (30-60 kilovolts). Il a été programmé la réalisation de 906 kilomètres de lignes électriques pour une capacité de 400 kilovolts, 475 km pour une énergie de 220 kilovolts, 251 km pour 60 kilovolts. Le ministre a inauguré, lors de sa visite dans la wilaya de Mascara, le projet de raccordement de 1059 foyers dans la commune de Zelamta au réseau de gaz naturel pour un coût global de 625 millions DA. Dans le village de Sebaihia (commune de Tighennif), il a inauguré un projet de raccordement de 118 foyers au réseau d’électrification rurale. Après avoir inspecté des stations-service Naftal, Mustapha Guitouni a instruit d’améliorer les prestations présentées aux clients. En outre, il a assisté, à Mascara, à une cérémonie de remise de clés de 72 logements promotionnels réalisés par le bureau d’études et de réalisations publiques Urbat.

Smail Mimouni

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …