Home / International / Assassinat d’Al Kadhafi: L’ancien émir du Qatar directement impliqué

Assassinat d’Al Kadhafi: L’ancien émir du Qatar directement impliqué

L’assassinat de Mouamar El Kadhafi revient de nouveau sur la scène politique. L’ancien émir du Qatar, Hamad ben Khalifa, est accusé par l’homme d’affaires Sultan ben Suheim ben Hamad Al Thani d’être impliqué dans le meurtre du leader libyen.

L’homme d’affaires qatari influent Sultan ben Suheim ben Hamad al-Thani a fait des révélations concernant les crimes présumés de l’ancien émir du Qatar, parmi lesquels figurerait le meurtre de l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. L’ancien émir du Qatar, Hamad ben Khalifa Al Thani, était directement impliqué dans la mort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, le 20 octobre 2011, a déclaré le 7 mars dernier un homme d’affaires influent qatari, Sultan ben Suhaim ben Hamad al-Thani, à la chaîne de télévision al-Arabiya. D’après l’homme d’affaires, qui dirige la compagnie royale SST Holding, ce n’est pas le seul crime commis par Hamad ben Khalifa. Le 9 mars, le site libyen Afrigatenews a aussi publié un article à ce sujet citant des propos de Sultan ben Suhaim ben Hamad al-Thani. Ce dernier est persuadé que son père, cheikh Suhaim ben Hamad Abdallah, aurait été tué et que l’ancien émir qatari serait impliqué dans ce meurtre «perfide» commis en 1985. Selon les informations officielles, Suhaim ben Hamad Abdallah est mort d’une crise cardiaque. Toutefois, son fils affirme disposer de preuves attestant qu’il a été empoisonné. D’après Afrigate, des témoignages publiés précédemment confirmeraient les propos de Sultan ben Suheim ben Hamad sur l’implication de l’ex-émir du Qatar dans l’assassinat de Mouammar Kadhafi. Hamad ben Khalifa Al-Thani a gouverné le Qatar de 1995 à 2013 avant d’abdiquer pour transmettre le pouvoir à son fils Tamim ben Hamad. Il est plus connu en Occident pour avoir créé la chaîne arabe d’informations en continu Al Jazeera, écrit un média russe. En 2011, une ingérence militaire a été menée en Libye par l’OTAN pour soutenir le prétendu printemps arabe dans ce pays. L’ancien président Sarkozy a été l’un des fervents partisans de l’action militaire, avec le très contestée Bernard Henri Lévy. C’est le chaos qui a été instauré en Libye et non la démocratie, comme le dit l’ancien président américain Obama qui dénonce le rôle joué par certains responsables occidentaux. L’action militaire engagée en libye par l’OTAN a créé le chaos qui a bénéficié à Daech qui a instauré des camps dans ce pays. Nombre de milices armées ont été créées en Libye, et mènent une guerre pour le contrôle de champs de pétrole. Le dialogue engageant le maréchal Khalifa Haftar et le premier ministre El Sarraj a échoué, éloignant la tenue prochaine d’élections en Libye, pour lesquelles le maréchal Khalifa Haftar et le premier ministre libyen El Sarraj étaient engagés pendant le dialogue tenu il y a quelques mois avec le soutien du président français Emmanuel Macron.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …