Home / Sports / Assemblées générales: Ces athlètes qu’on n’utilise que sur les terrains

Assemblées générales: Ces athlètes qu’on n’utilise que sur les terrains

Que deviennent nos stars une fois leur carrière consommée. bon nombre parmi ce beau monde échappe à la règle (Berraf, Lebib, Derouaz ou encore Aissaoui), mais le problème demeure entier.

Une équation à retenir et à prendre sérieusement en considération, compte tenu des piètres résultats qui inquiètent et nécessitent aujourd’hui, un changement à la tête du secteur. «Les anciens champions, qui ont servi dignement le pays, sont aujourd’hui marginalisés, interdits de vote encore moins, se présenter aux élections. Ils ne sont bons que sur le terrain, se retrouvent évincés de toutes probabilités de s’engager au sein de structures sportives, laissant place à des profanes venus s’ingérer dans des considérations loin de leur convenir». «Les cas les plus récents, du handball, de la boxe, de l’athlétisme ou du karaté et de bien d’autres en sont une parfaite illustration. Sans aucune ancienne grande valeur sportive, plusieurs bureaux fédéraux ressemblent aujourd’hui à une coquille vide», diront d’anciens champions rencontrés, plutôt déçus de se voir exclus de leur seconde famille. L’on se rappelle, aussi que lors des élections de 2008, un article (celui des 30 experts), pondu à la hâte, histoire d’évincer des anciens champions, une liste d’intrus était venu s’ajouter à un massacre, dont les conséquences nous les connaissons.

Zico, Pelé, Douillet, Drut, Bambuck, la liste est longue…..

Contrairement à nos anciennes stars, des ex-champions étrangers ont géré des portefeuilles politiques.
Rien de très surprenant tant la frontière entre (sport et politique) est devenue étanche ces dernières années. Bon nombre de nations huppées en termes de sport, reconnaissent la valeur de leurs athlètes, certains d’entre eux ont même gravi d’autres échelons, ceux de ministres et autres secrétaires d’état…. Ailleurs que chez nous, des champions des stades, piscines ou salles, sont devenus Ministres, secrétaires d’Etat ou autres président des comités Olympiques, d’autres, ont même arraché des sièges de députés, pour reconnaissance d’avoir accompli une mission bien remplie. Aucun nom des anciens joueurs des différentes équipes nationales de handball, de volleyball, de boxe, d’athlétisme, de karaté…. ne figure au sein d’une assemblée générale d’une structure fédérale nationale. Ils sont exclus de ne pas pouvoir s’introduire au sein de clubs ou de ligues respectives, leur permettant d’accéder à une de leur structure fédérale.

Réda Benkadour méritait mieux que ça

Pire, l’ex-champion du monde de karaté, Réda Benkadour a pris une piètre cinquième place dans une course pour le poste de président, où le travail de coulisse en a décidé autrement. Pourtant et au sein de la FAK, l’on avait maintes fois, murmuré que lors de la prochaine candidature, Réda Benkadour aura une meilleure chance par rapport à ses adversaires. Rien ne fit, puisque ce dernier s’est vu rétrogradé à la cinquième position. Sa candidature semblait pourtant être la plus prisée, ce qui lui a permis de rentrer en lice.
Champion d’Algérie, Champion d’Afrique, Champion Panarabe, Champion Méditerranéen, Champion des Jeux Africains et Champion du monde, un palmarès, on ne peut plus éloquent qui lui ouvrait sans doute, droit de briguer le poste. Pour certains acteurs du Karaté, «Ce grand Champion méritait beaucoup mieux; il ne réclame rien d’ailleurs». Cela dit que Réda semblait être en pôle position pour mener le karaté vers de meilleures destinées, il avait dit que le karaté traverse une période difficile, la première chose à faire était de rassembler toute cette famille qui lui est chère, «Nous avons du pain sur la planche, nous parviendrons à faire sortir notre pratique de ce passage qui ne sera que passager», malheureusement ce passage n’était que brusque, puisque Réda s’est vu éclipsé de sa seconde famille. D’autres stars de boxe, d’athlétisme, de judo, de volleyball etc.,…ont eux aussi été évincés des courses vers le sommet de leur pratique sportive, en vain…

Ahmed Chébaraka

About Armadex

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …