Home / Economie / Assurance et finance islamiques: Le 1er symposium national prévu le 24 novembre

Assurance et finance islamiques: Le 1er symposium national prévu le 24 novembre

Le premier symposium algérien de l’assurance et de la finance islamiques, (SAAFI 2018), aura lieu les 24 et 25 novembre prochains à Alger. Co-organisé par le cabinet de conseil SAAFI, spécialisé dans la conception des produits de la finance islamique et du takaful, et l’Agence Med Voyages, le symposium se tiendra sous le haut patronage du Haut Conseil Islamique. Qualifié par ses initiateurs de carrefour des professionnels du secteur bancaire et assurantiel, particulièrement dans son segment de la finance islamique, le SAAFI 2018 se veut une opportunité exceptionnelle d’expertise et de compétence au regard de la qualité de ses participants, nationaux et étrangers, aussi bien en tant que communicants qu’en tant qu’invités, a-t-on indiqué dans un communiqué.
Le SAAFI 2018 sera ainsi l’occasion au profit de l’ensemble des acteurs du système financier algérien, institutionnels et professionnels, de procéder à un benchmark de pays sur les expériences, de réussite ou d’échec, relatives à l’implémentation de la finance islamique en vue d’en tirer les meilleurs enseignements. Des responsables et spécialistes venant d’Algérie et de pays comme la Tunisie, la France, le Maroc, le Sénégal, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie saoudite, pour ne citer que ceux-là, viendront témoigner de leurs expériences et leurs compétences en la matière, ajoute-t-on de même source.
Aussi, banques, compagnies d’assurance, établissements financiers, cabinets d’expertise, centres de formation, cabinets de solutions IT, académiciens, décideurs au sein de différentes institutions nationales et ceux d’organismes financiers internationaux ainsi que des organisations professionnelles se retrouveront, deux jours durant, dans un cadre à la fois professionnel et convivial, propice aux plus prometteurs échanges, voire de fructueux partenariats.

S. M.

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …