Home / Temps réel / Asthme et rhinite en algérie.. Elles représentent 80% des maladies allergiques

Asthme et rhinite en algérie.. Elles représentent 80% des maladies allergiques

Les maladies de l’asthme et de la rhinite allergique représentent 80% des maladies allergiques répandues en Algérie, a déclaré le chef de service de Pneumo-Allergologie au CHU Issad Hassani de Beni Messous (Alger), Pr Habib Douagui. S’exprimant en marge du 10e congrès euro-africain d’allergologie et d’immunologie clinique organisé à Alger les 12 et 13 juin, le spécialiste a précisé que «l’asthme et la rhinite allergique viennent en tête des maladies allergiques répandues en Algérie à hauteur de 80%». Relevant que 4% des adultes sont atteints d’asthme et 8% des enfants d’asthme bronchique, M. Douagui a appelé à la mise en place d’un «programme national pour la prise en charge de ces maladies, à l’instar des autres spécialités».
Par ailleurs, il a mis l’accent sur «la nécessité d’ouvrir des unités référentielles pour prendre en charge les maladies allergiques à l’est, l’ouest et le sud du pays, et ce à l’instar de l’unité de l’hôpital de Beni Messous».
Pr Douagui a mis l’accent sur «la nécessité de lutter contre le tabagisme qui pollue aussi bien l’environnement extérieur que l’intérieur des maisons, induisant des complications des maladies respiratoires et allergiques». Pour élargir la prise en charge de ces maladies complexes, le spécialiste a affirmé qu’outre la répartition de 300 allergologues à travers le pays, le ministère a introduit le diplôme d’études spécialisées dans ces maladies au profit des médecins généralistes pour soigner toutes les catégories de la société dans les régions éloignées des établissements hospitaliers. Pr Kouassi Boko, pneumologue à l’hôpital d’Abidjan (Côte d’Ivoire) et président de la Société africaine de pneumo de langue française a souligné qu’ «en dépit du manque de moyens et de l’absence de la sécurité sociale pour la prise en charge de ces maladies notamment l’asthme dont le taux s’élève à 10% dans son pays, l’Etat l’a classée parmi la liste des maladies de la tuberculose et du Syndrome d’immunodéficience acquise». Le Pr Yacouba Toloba du CHU de Bamako et président de la Société africaine de pneumologie de langue française (SAPLF), a précisé qu’ “en dépit du manque de moyens et de l’absence de la sécurité sociale pour prendre en charge ces pathologies, notamment, l’asthme qui représente un taux de 10% dans son pays, il n’en demeure pas que le Mali avait inclus la maladie sur la liste des maladies respiratoires et du Syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). Pr Yacouba du CHU de Bamako et Dr Dan Aouta Maizumba, chef de service de pneumologie au CHU de Niamey, ont relevé la prolifération des maladies respiratoires et de l’asthme dans leur pays respectifs, ainsi que le manque de moyens pour leur prise en charge, tout comme le reste des pays africains.

Check Also

Elle fut parmi les plus belles actrices.. Claudia Cardinale vend sa garde-robe

Les costumes de scène et les souvenirs de cinéma de l’inoubliable «Fille à la valise» …