Home / International / attaque contre un camp militaire à Soumpi: 14 militaires tués

attaque contre un camp militaire à Soumpi: 14 militaires tués

Hier, quatorze soldats maliens ont été tués lors d’une attaque contre leur camp militaire dans le nord du Mali, a annoncé l’armée malienne en évoquant
une action de terrorisme.

«Les Forces armées malienne (FAMA) ont été attaquées tôt ce matin aux environs de 4H00 à Soumpi (Tombouctou). FAMA déplorent 14 morts, 18 blessés et des dégâts matériels, indique l’armée malienne. Joint par l’AFP, un responsable militaire local avait indiqué que dix soldats avaient péri dans cette attaque des terroristes contre le camp de Soumpi.
Il y a eu 17 blessés. L’attaque contre le camp de Soumpi intervient deux jours après la mort de 26 civils, dont des mères et leurs bébés, tués par l’explosion d’une mine à Boni, au Mali, selon l’ONU. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a indiqué dans un tweet, avoir annulé son déplacement au sommet de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) à Addis Abeba pour se rendre à Boni, hier.
Le Conseil de sécurité de l’ONU avait indiqué condamner de la manière la plus ferme une attaque terroriste barbare et lâche, à propos de l’incident de jeudi. L’attaque a été perpétrée à quelques jours d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement africains programmée à Addis Abéba les 29 et 30 janvier. L’Algérie est chargée par l’organisation panafricaine de présenter un compte rendu sur le terrorisme.
Les terroristes ont choisi l’événement pour perpétrer l’attaque, pour dire qu’ils sont toujours là. Le nord du Mali était occupé en mars-avril 2012 par Al-Qaïda. Les terroristes ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement. Le conflit opposant l’armée du Mali aux touaregs est terminé grâce à l’accord d’Alger. Les efforts sont donc deployés pour lutter contre Al Qaida, le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest, MUJAO, et El Mourabitoune qui avaient coopéré en 2012 avec les touaregs puis ont combattu le Mouvemenat National de Libération de l’Azawad, MNLA. Les touaregs et le gouvenement du Mali ont adhéré à l’accord d’Alger en 2015. L’application de l’accord connait des retards qui profitent aux terroristes. Ceux-ci tentent de mettre en echec l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliaition au Mali. Le Conseil de sécurité de l’ONU, unanime, a sommé mercredi les signataires de l’accord de paix de 2015, d’en relancer l’application, sous peine de sanctions d’ici à fin mars. Il a évoqué «un besoin pressant de fournir aux populations du nord et d’autres régions du Mali des dividendes tangibles et visibles de la paix» avant les élections prévues cette année.

 

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …