Home / International / Attaque d’al Hodeida au Yémen: Militaires français et américains au secours de l’Arabie saoudite

Attaque d’al Hodeida au Yémen: Militaires français et américains au secours de l’Arabie saoudite

L’Arabie saoudite fête à sa manière la fin du mois sacré du Ramadhan : une attaque contre Hodeïda au Yémen, malgré la dénonciation de l’initiative par l’ONU. D’après le journal français Le Figaro, la France participe à l’attaque.

Des éléments des forces spéciales françaises sont présents aux côtés de la coalition arabe qui tente de reprendre le port yéménite de Hodeïda aux rebelles houthis, écrit un média français. Des militaires français l’affirmaient dans Le Figaro, hier, malgré les dénégations du ministère des Armées vendredi. Des militaires des forces spéciales françaises sont bien présents aux côtés de l’armée émirienne au Yémen, où la France envisage une action de déminage des accès au port de Hodeïda, selon deux sources militaires citées par Le Figaro dans son édition de hier. Sans réfléchir aux conséquences graves pour la paix, Macron engage des forces spéciales françaises dans l’abominable guerre du Yémen au service des Emirats et de l’Arabie saoudite dans un contexte de crise grave avec l’Iran, écrit le média français. Les forces du président yéménite en exil ont lancé mercredi, avec le soutien de la coalition arabe conduite par l’Arabie saoudite, une vaste offensive contre Hodeïda, le principal port du Yémen toujours aux mains des miliciens houthis. Elles étaient samedi sur le point de s’emparer de l’aéroport. «Il n’y a pas d’action militaire française aujourd’hui dans la région de Hodeïda, et la France ne fait pas partie de la coalition qui est engagée sur ce théâtre», avait déclaré vendredi le ministère français des Armées. Une action de déminage des accès au port de Hodeïda après la fin des opérations militaires est donc actuellement à l’étude, avait-il ajouté. L’émissaire de l’ONU pour le Yémen Martin Griffiths a atterri hier dans la capitale du Yémen pour des discussions en urgence sur Hodeida, au quatrième jour d’une offensive des forces progouvernementales visant à reprendre aux rebelles ce port stratégique. Depuis quatre jours, une offensive meurtrière vise à chasser les rebelles de ce grand port, où arrive une bonne partie des importations et de l’aide humanitaire dans le pays. Les navires américains et français sont déployés au large de la côte occidentale du Yémen afin d’attaquer ce pays avec l’appui des avions saoudiens, dit Mohammed Abdessalam, le porte-parole d’Ansarallah, cité par la télévision al Masirah. «Au mépris des valeurs morales et humaines, l’ennemi a recours à une guerre psychologique et médiatique», a ajouté Mohammed Abdessalam. En ce qui concerne l’attaque menée, le 15 juin, dans la soirée, par la coalition autoproclamée contre le port stratégique d’al-Hodeidah situé en mer Rouge à 226 km de la capitale yéménite, Sanaa, il s’est exprimé en ces termes : «La bataille d’al-Hodeida est en effet une bataille américano-britannique et les pays agresseurs, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU) ne peuvent pas à eux seuls mener cette attaque. Nous sommes fiers d’avoir combattu les agresseurs soutenus par les Occidentaux», a confié Abdessalam. L’Arabie saoudite dirige la coalition arabe qui mène une agression contre le Yémen depuis mars 2015. Des organisations non gouvernementales accusent la coalition de crimes de guerre perpétrés contre les civils. L’ONU dit que des milliers de civils ont été tués par la coalition au Yémen. Le président américain et son homologue Emmanuel Macron sont accusés de complicité par des organisations non gouvernementales qui dénoncent la fourniture d’armes à la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite.

Mounir Abi

About Armadex

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …