Home / International / Attentat terroriste en Palestine: Le convoi du premier ministre attaqué

Attentat terroriste en Palestine: Le convoi du premier ministre attaqué

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a survécu à une tentative d’assassinat, hier à Ghaza, a annoncé l’Autorité palestinienne dans un communiqué.

Sept personnes ont été blessées hier à Ghaza lors d’une explosion survenue au passage du convoi du Premier ministre de l’Autorité palestinienne Rami Hamdallah, en visite dans l’enclave, écrivent les médias. M. Hamdallah, ainsi que le chef du renseignement palestinien Majid Faraj qui se trouvait également dans le convoi, sont indemnes. La détonation, d’origine indéterminée, s’est produite alors que le convoi entrait dans le territoire pour une des rares visites de la part de M. Hamdallah.
Comme l’indique l’AFP, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a dénoncé un «lâche attentat» et tient le mouvement islamiste Hamas pour responsable, ont rapporté les médias palestiniens. L’attentat d’hier n’a pas été revendiqué dans l’après midi. Daech avait menacé Ghaza en 2015. Daech a menacé à plusieurs reprises le Hamas, notamment mardi dans une vidéo, accusant par exemple le groupe armé de ne pas appliquer strictement les règles de l’islam.
Le Hamas s’en est pris à plusieurs mouvements salafistes suspectés d’affiliation à Daech. Fin mai, Ansar Beït al-Maqdess affichait son ambition de s’attaquer au Hamas depuis ses positions en Egypte. L’attentat d’hier a eu lieu au lendemain de l’annonce par la Palestine de déposer plainte à la Cour Pénale Internationale, contre Israël pour les crimes de guerre perpétrés à Ghaza et Washington pour la reconnaissance d’Al Qods occupée comme capitale d’Israël. Salah Rafat, membre du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a annoncé que Riyad Al-Maliki, le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité autonome palestinienne se rendra dans les prochains jours à La Haye où il déposera devant la CPI une plainte contre le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le président américain, Donald Trump. Il est écrit dans cette requête à déposer à la CPI que Netanyahu et le ministre israélien des Affaires militaires ont commis des crimes contre l’Humanité en Palestine, ajoute Salah Rafat.
Al-Maliki portera aussi plainte contre l’administration américaine qui a décidé de reconnaître Qods comme la capitale d’Israël et de transférer l’ambassade américaine à cette ville, a poursuivi Rafat. Le 1er avril 2015, la Palestine a officiellement rejoint la Cour pénale internationale. Mais le jour où elle pourra réellement poursuivre Israël au sujet de la colonisation et de la guerre à Gaza n’est pas encore arrivé. La Palestine est devenue ce 1er avril le 123e membre de la Cour pénale internationale. Elle en avait pris la décision il y a trois mois, en signant le statut de Rome ; c’est désormais officiel. En rejoignant cette juridiction, explique le site américain de la chaîne Al-Jazira, elle pourra désormais déposer des plaintes contre Israël – au sujet de la colonisation et de la campagne militaire à Ghaza à l’été 2014 – mais s’expose également à des poursuites, pour avoir lancé des roquettes sur des civils d’Israël.

Mounir Abi

Check Also

Meurtre du journaliste Khashoggi.. Erdogan accuse le prince Ben Salmane

Le président turc, Erdogan, a accusé le prince de l’Arabie saoudite de chercher à acheter …