Home / Economie / Avec 250 millions de dollars.. Jumia, première start-up africaine à la bourse de New York

Avec 250 millions de dollars.. Jumia, première start-up africaine à la bourse de New York

«Notre entrée en bourse s’est faite avec 250 millions de dollars. L’entreprise internationale Master Card a investi, à elle seule, 50 millions de dollars dans notre entreprise.

La plate-forme panafricaine de vente en ligne Jumia vient d’annoncer officiellement son entrée à la bourse de New York. C’est la première start-up africaine à s’introduire dans cette bourse internationale. Dans une conférence de presse animée hier matin, Elyes Jeribi, directeur général de Jumia Algérie, se réjouit de la nouvelle qui va certainement contribuer significativement à améliorer le service. «C’est la première start up africaine à intégrer la bourse de New York. C’est un événement très important pour l’Afrique généralement, et pour l’Algérie spécialement. Cela va contribuer certainement à l’amélioration de nos services, mais aussi, être dans une bouse comme celle de New York, cela veut dire que nous allons travailler dans une totale transparence. Ce qui donne une vraie crédibilité à l’entreprise», dit-il. «Notre entrée en bourse s’est faite avec 250 millions de dollars. L’entreprise internationale Master Card a investi, à elle seule, 50 millions de dollars dans notre entreprise», ajoute-t-il.
Le même responsable précise que «de manière pratique, Jumia Algérie va investir plus dans ses différentes services, que ce soit avec les clients, ou encore avec la les fournisseurs et partenaires». «Le paiement électronique est pour nous une chose stratégique. Ce n’est pas encore très développé en Algérie, mais nous sommes prêts a investir dans ce créneau et collaborer avec les institutions financières nationales, même si qu’aujourd’hui, l’économie algérienne est basée sur le cash. Nous sommes volontaristes», déclare Elyes Jeribi. De leur coté, Sacha Poignonnec et Jeremy Hodara, co-fondateurs et co-directeurs de Jumia déclarent que «ce moment historique a été rendu possible grâce au travail acharné de nos équipes, à la confiance de nos consommateurs ainsi qu’à l’engagement de nos vendeurs et partenaires.
Tous ceux qui ont participé à cette aventure méritent d’être félicités aujourd’hui. Cet événement n’est qu’une étape, nous ne sommes qu’au début d’un long et grand voyage. Nous allons continuer à nous concentrer sur notre mission et à travailler encore plus dur pour aider les consommateurs, les vendeurs, les partenaires et toutes les parties présentes à tirer profit de cette révolution technologique», disent-ils. Fondée en 2012, Jumia est aujourd’hui présente dans 14 pays africains. La start-up compte 81 vendeurs actifs effectuant des transactions en ligne, avec des millions de consommateurs. Jumia a créé 5.000 emplois directs dans tout le continent.
Arezki Ibersiene

Check Also

Durant les cinq premiers mois de 2019.. Hausse de 5,5% des recettes douanières

Cette amélioration s’explique, essentiellement, par les recouvrements exceptionnels qui ont été réalisés, au titre des …