Home / Sports / Ayoub Abdellaoui : «On ne lâchera pas le CSC»

Ayoub Abdellaoui : «On ne lâchera pas le CSC»

L’élégant défenseur central de l’USM Alger promet un meilleur visage de son équipe pour la deuxième moitié de la saison dans l’optique de décrocher le titre.

L’USM Alger a terminé la phase aller à la troisième place. Un tel classement est-il inespéré par rapport à votre début de saison un peu raté ?
Non, je ne pense pas. Je pense que cette place au podium reflète plutôt notre retour en force durant la deuxième partie de cette phase ouùnous avons remporté plusieurs victoires très importantes. En plus, on ne peut pas s’étonner qu’un grand club comme l’USMA soit présent dans le haut du tableau. Après tout, nous avons une équipe très compétitive avec des installations dignes d’un club professionnel. On est même censés faire mieux.

Apparemment votre engagement en Ligue des champions africaine vous a empêchés de jouer à fond les matches du championnat. Cela peut-il expliquer le grand nombre de points que vous avez laissés filer durant cette phase aller ?
Forcément. Nous avons tout misé sur la Ligue des champions africaine. Malheureusement nous n’avons pas réussi à aller jusqu’au bout de cette compétition. Mais nous sommes fiers de tout ce que nous avons accompli. Ce n’est pas donné à tout le monde de disputer une demi-finale de Ligue des champions. Après, il est tout à fait humain que la fin de notre aventure africaine crée une certaine décompression chez les joueurs. Mais cela n’a pas trop duré. Nous avons pris nos responsabilités au moment où il fallait réagir. Dieu merci, je pense que nous avons réussi à remonter la pente petit à petit en attendant mieux.

Le retour de Miloud Hamdi y est-il pour quelque chose ?
Evidemment. Miloud Hamdi est parvenu à libérer le groupe sur le plan psychologique. Il ne faut pas oublier que c’est quelqu’un qui connaît bien la maison. Il est revenu aussi avec des idées qu’il a transmises au groupe. Nous sommes contents du plus qu’il a apporté à notre équipe. Cela ne veut nullement dire que Paul Put a fait du mauvais travail. Au contraire, il a fait tout ce qu’il a pu, malheureusement pour lui et pour nous les résultats n’ont pas suivi.

Votre équipe a réussi à réduire l’écart sur le leader constantinois jusqu’à cinq points. On imagine que vous allez continuer à lui mettre la pression jusqu’au bout…
Ah oui, c’est clair qu’on ne va pas lâcher le CSC. On continuera à se battre jusqu’au bout pour essayer de remporter le titre comme on l’espère tous à l’USMA. Personnellement, je n’ai jamais douté un seul instant que notre équipe allait revenir en force dans la course au titre même quand l’écart était de douze points ou plus. Il fallait juste se ressaisir et retrouver nos marques. Cela dit, il reste encore quinze matches à jouer dans lesquels on doit engranger le maximum de points pour espérer terminer le championnat devant toutes les équipes.

Il y aura aussi la Coupe d’Algérie, une compétition chère à l’USMA. Pensez-vous déjà à une possible confrontation avec le CSC en seizièmes de finale ?
Non, pas du tout. Nous avons d’abord un match de 1/32es de finale à joueur face à la formation d’El Firme. Vous savez on est jamais à l’abri d’une surprise en Coupe d’Algérie. Les matches doivent se gagner uniquement sur le terrain quel que soit le niveau de votre adversaire. Passons d’abord ce premier tour avant de penser à la suite.

O. M.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …