Home / Sports / Battu (3-2) par l’ES Tunis.. Le CSC trahi par sa défense et son manque d’expérience

Battu (3-2) par l’ES Tunis.. Le CSC trahi par sa défense et son manque d’expérience

Pas d’exploit pour le CS Constantine devant le champion d’Afrique en titre, l’ES Tunis, qui s’est imposé (3-2), samedi soir au stade Hamlaoui, dans un match fou et à rebondissements, devant un public des grands jours.
Menés (2-0) au score, les Clubistes ont réussi à remettre les pendules grâce à Djabout et Yattou, mais ils ont encaissé un troisième but assassin à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, compromettant ainsi leurs chances de qualification pour les demi-finales. Les poulains de Denis Lavagne ont été trahis par leur défense et leur manque d’expérience, eux qui sont à leur première participation à la Ligue des champions d’Afrique.
Lavagne regrette énormément et amèrement les trois buts encaissés, le premier sur un penalty provoqué par Benayada, et les deux sur coups francs, surtout qu’il avait insisté sur la concentration et le marquage sur balles arrêtées dans les séances de préparation pour ce grand et inédit derby maghrébin. «On a pris trois buts, c’est beaucoup, surtout avec la manière dont on les a encaissés, soit sur des coups de pied arrêtés.
On avait répété et mis en garde nos joueurs, mais on a malheureusement manqué de vigilance et d’expérience face à une très solide et très efficace équipe de l’Espérance. A nous d’en tirer les leçons. Si on était resté un peu plus longtemps à 2-2, on aurait pu gagner. C’est dommage. On a été nerveux, on n’a pas su réguler notre motivation et contrôler nos émotions. Cela est dû au manque d’expérience. L’EST est habitué à cette Ligue des champions, ça fait forcément la différence», a déclaré l’entraîneur du CSC en conférence de presse.
Rahmani allonge la liste des blessés
Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le brillant gardien de but des Sanafir, Chemseddine Rahmani, s’est blessé au bras, après une mauvaise chute sur le troisième but de l’Espérance. Rahmani a été évacué à l’hôpital et il sera absent au match retour prévu le 13 avril au stade Radès de Tunis, à partir de 20h. «Cette blessure ne nous arrange pas, mais ça fait partie des aléas du football et on doit faire avec», dira Lavagne. La liste des blessés s’allonge donc et l’infirmerie du CSC ne désemplit pas dans cette dernière ligne droite de la saison, au moment où le club est présent sur tous les fronts. Les défections de Lamri, Beldjilali et Belkacemi se sont fait ressentir lors de cette première bataille contre le champion d’Afrique en titre.
«On espère récupérer certains de nos blessés avant le match retour», lance le driver des Vert et Noir, qui joueront leur va tout samedi prochain à Tunis. «Ce sera difficile, mais rien n’est impossible dans le football», affirme Lavagne. Si le champion d’Afrique sortant s’est imposé hors de ses bases, lors de ces quarts de finale aller, le finaliste de la dernière édition et club le plus titré d’Afrique, Al-Ahly du Caire en l’occurrence, a chuté lourdement (5-0) en Afrique du Sud face aux Mamelodi Sundowns, vainqueurs de la C1 africaine en 2016.
Larbi B.

Les résultats des quarts de finale aller :
Mamelodi Sundowns (RSA)-Al Ahly (EGY) 5-0
Simba SC (TAN) – TP Mazembe (COD) 0-0
Horoya AC (GUI) – Wydad Casablanca (MAR) 0-0
CS Constantine (ALG) – ES Tunis (TUN) 2-3

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …