Home / Sports / Bayern Munich.. Robben, c’est la déprime

Bayern Munich.. Robben, c’est la déprime

On sait déjà depuis décembre dernier qu’Arjen Robben quittera le Bayern Munich au 30 juin, date à laquelle son contrat prendra fin, lui qui avait rempilé pour une dernière pige en mai 2018. «C’est une décision importante, qu’on ne prend pas du jour au lendemain. C’est le bon moment», expliquait alors celui qui ne sait pas quelle tournure il donnera, dès lors, à sa carrière. Car le milieu de terrain offensif néerlandais ne veut pas forcément «aller jouer en Chine ou dans le désert». Autrement dit, le Batave pourrait très bien raccrocher les crampons au terme de l’exercice en cours, faute de recevoir des propositions assez motivantes, d’un point de vue sportif à ses yeux. Des contacts semblent exister avec le PSV Eindhoven, le club qui lui avait permis de se révéler au début des années 2000, mais cela aboutira-t-il ?
En l’état actuel des choses, personne n’a de réponse à cette question, surtout pas le principal intéressé, qui vit presque comme un calvaire son ultime saison en Bavière. En tout et pour tout, le vétéran n’a pris part qu’à une petite quinzaine de rencontres, toutes compétitions confondues, et nourrit forcément une très légitime frustration. En cause, des pépins physiques à répétitions, qui le tiennent éloigné des terrains depuis la fin du mois de novembre. Et ça le ronge de l’intérieur… «Deux fois, j’étais tout proche. J’étais revenu dans l’équipe, j’y étais presque… Et puis, il y a eu rechute», raconte l’ancien Merengue dans les colonnes de Bild. «C’est difficile. Car le problème, c’est quand vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit». Il y a eu la cuisse d’abord, puis le nerf sciatique ensuite…
Et à chaque fois, la douleur empêche Arjen Robben de rechausser les crampons, ou de tenir sa place dans un match de haut niveau. Forcément, difficile pour le compère de Franck Ribéry d’accepter la situation sans fulminer.
D’autant plus, lorsque ces maux lancinants gâchent une partie de votre dernière saison, dans un club dont vous portez les couleurs depuis maintenant dix ans… Mais de l’autre côté du Rhin, on se veut résolument optimiste, et le numéro 10 munichois pourrait être de retour le 13 mars prochain, sur la pelouse de l’Allianz Arena, au moment d’accueillir le Liverpool FC en huitième de finale retour de Ligue des champions.

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …