Home / Actualité / Bédoui assure : «La sécurité de l’Algérie est celle de la Tunisie»

Bédoui assure : «La sécurité de l’Algérie est celle de la Tunisie»

Certes, l’Algérie a réussi à relever le défi sécuritaire, mais sa stabilité demeure dépendante de celle des pays frontaliers.
Pour cela, la coordination en matière de sécurité entre Alger et les autres pays de la région plombés par la présence de groupes terroristes s’impose. L’échange d’informations doit être permanent afin de déjouer les plans terroristes dans la région. Déjà que le 8 juillet dernier, six agents de la Garde nationale tunisienne ont été tués et trois blessés près de la frontière avec l’Algérie, dans le secteur de Ain Sultan (province de Jendouba). Alger a fermement condamné cet attentat. Jeudi, lors de sa visite dans la wilaya de Taref, au poste frontalier d’Oum T’Boul, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales Noureddine Bedoui, a affirmé que «la sécurité de la Tunisie et de ses frontières était celle de l’Algérie et inversement s’agissant du pays voisin». Bedoui a indiqué que la coordination algéro-tunisienne en matière de sécurité et d’échange d’informations est «permanente», assurant que les deux pays œuvrent à «relever le défi sécuritaire ensemble et en étroite collaboration». Le ministre de l’Intérieur qui a réitéré à cette occasion la condamnation de l’Algérie de l’attentat terroriste perpétré contre une patrouille de la Garde nationale tunisienne a réaffirmé l’engagement de l’Etat de «lutter contre les résidus du terrorisme jusqu’à l’éradication de ce fléau». Il a attesté de l’importance de «poursuivre la coordination» entre les deux pays dans le domaine sécuritaire. La sécurité et la stabilité du pays constituaient des «lignes rouges à ne pas franchir», a-t-il ajouté. En outre, le Secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Salah Eddine Dahmoune, a pris part à Tunis aux travaux de la réunion de la Haute commission du Prix de l’Emir Nayef pour la sécurité arabe, sous le patronage du Secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur (CMAI). Des responsables de haut niveau des ministères de l’intérieur se sont penchés sur l’examen de l’ordre du jour de la réunion préparatoire de 2018, notamment ce qui a trait à la remise de la médaille d’excellence et de la Première médaille du prix de l’Emir Nayef. Ce prix se veut une contribution à l’instauration de la sécurité pour les sociétés et les peuples arabes dans différents domaines en leur assurant un présent et un avenir meilleurs. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur Nourredine Bédoui a appelé à la promotion des relations commerciales entre l’Algérie et les pays frontaliers, en particulier la Tunisie, en renforçant «l’échange des expériences, notamment dans le secteur du tourisme». Bedoui a inauguré au niveau du poste frontalier d’Oum T’boul, relevant de la daïra d’El Kala, «le pavillon piéton» aménagé de manière à assurer aux voyageurs transitant par ce poste frontalier confort et bon accueil. Le ministre a mis en exergue l’impact le système de gestion du flux des voyageurs par anticipation dans l’amélioration du service et la réduction du délai d’attente des touristes transitant par ce poste.
Selon les données présentées, pas moins de 2,2 millions de voyageurs ont transité en 2017 par le poste frontalier d’Oum T’boul pour se rendre en Tunisie.

Fella H.

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …