Home / Actualité / Bedoui face à la société civile: Pour une gestion efficace des collectivités

Bedoui face à la société civile: Pour une gestion efficace des collectivités

 

Comme prévu, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a eu à écouter les doléances de nombreux acteurs de la société civile et élus de la wilaya de Béjaia. Les organisateurs ont dû même fouler les règles protocolaires pour permettre à l’assistance d’intervenir sans interruption. De nombreux intervenants, ont en effet sollicité le ministre à propos du retard dans le développement qui frappe la wilaya de Béjaia. En dépit du tableau positif dressé par le wali de Béjaia, Mohamed Hattab, beaucoup d’intervenants ont insisté sur la nécessité de dégeler les programmes structurants comme la modernisation de la voie ferrée de la ligne Béjaia-Béni-Mançour, le CHU, le téléphérique… Sur le plan politique, des sujets en rapport avec la gestion des APC, ont été abordés par les maires. Et l’intervention du maire de Barbacha, fort attendue au demeurant, a retenu l’attention du ministre. «Nous avons attendu cinq ans pour que la loi sur les modalités de désignation des maires soit modifiée. Même si le gouvernement nous a rejoint sur ce plan, il reste que dans certaines assemblées, il y a des blocages en raison du manque de consensus. Il faut qu’il y’ ait un deuxième tour lors de l’élection des maires, afin de permettre au peuple de choisir librement le président de l’APC. Cette mesure devrait s’étendre même à l’élection présidentielle» a soutenu Saddek Akrour, président de l’APC de Barbacha, dans son intervention très fortement applaudie. «Il faut faire des propositions» a répondu Noureddine Bedoui, avant d’ajouter qu’il y a un cadre réglementaire pour régler toutes les questions ayant trait au fonctionnement des assemblées élues. «Nous avons organisé les premières assises des maires, pour justement trouver permettre une gestion efficace de la collectivité» a enchaîné le ministre. Sur le même propos, la question de l’APC de Boudjellil ou le vote a été annulé a été abordée par quelques habitants de cette commune. «Quel est le sort de notre commune, vu que nous n’avons pas de maire, alors que le délai réglementaire pour organiser des partielles est largement dépassé ?» s’est interrogé un intervenant. «Vous êtes sans ignorer dans quelles conditions ont été organisées les élections dans cette commune -Boudjellil ndlr- Mais nous restons sensibles aux préoccupations de la population de cette commune» expliquera le ministre.

A. Arab

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …