Home / Actualité / BEJAIA: Décès de l’estivant agressé par des gardiens de parking

BEJAIA: Décès de l’estivant agressé par des gardiens de parking

L’espoir de voir le jeune vacancier Zobir Aissa revenir à la vie et se remettre du coma dans lequel il était plongé depuis le 1er août suite à la lâche agression dont il a été victime sur une plage de Souk El Ténine -et non pas Aokas, comme nous l’avions rapporté par erreur (voir Le Temps d’Algérie du 5 août 2018)- a fondu ce matin comme neige au soleil. «La victime a rendu l’âme au CHU Khellil Amrane mardi, à six heures du matin», a indiqué Atmane Mehdi, chargé de communication de cette structure hospitalière au Temps d’Algérie. La population de Béjaïa, profondément choquée par la funeste nouvelle, a afflué dès les premières heures de la matinée d’hier au CHU de la ville pour manifester toute sa solidarité aux parents de la victime. Cet homicide a suscité par ailleurs de nombreuses réactions d’indignation et de colère tant dans la rue ainsi qu’à travers les réseaux sociaux. Les autorités ont été montrées du doigt et sont tenues pour seules responsables de ce drame. «En dépit des échos qui leur parvenaient quotidiennement sur l’appropriation des plages par des bandes organisées rackettant sans distinction tous les estivants, les autorités dans leur ensemble sont restées indifférentes», s’indigne un groupe de jeunes rencontrés sur le chemin des Aiguades. Le député indépendant Braham Bennadji affirme pour sa part que pendant toute la durée de l’hospitalisation, les parents de la victime dormaient dans une camionnette dans l’aire de stationnement du CHU. A en croire cet élu, les autorités n’auraient pas assisté la famille de la victime. Face à cette vague d’indignation, les autorités font profil bas. Aucun responsable n’a jugé utile de s’exprimer afin d’éclairer l’opinion sur les tenants et aboutissants de cette affaire. Ils se murent dans un silence qui explique les accusations de laxisme et d’incompétence les visant. Nous avons appris cependant que trois individus impliqués dans ce crime se trouvent actuellement entre les mains des services de sécurité. Rappelons enfin que la victime, âgée de 37 ans et originaire de la ville d’El Mghaïer, dans la wilaya d’El Oued, a eu une altercation avec des gardiens autoproclamés de parkings sur une plage de Souk El Ténine, à une quarantaine de kilomètres à l’est de Béjaïa, suite à son refus de s’acquitter des 200 DA fixés par ces mêmes gardiens, à la suite de quoi l’infortuné vacancier a été sauvagement passé à tabac puis battu à l’aide d’une barre de fer.

A. Arab

About Armadex

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …