Home / Algérie / BEJAIA: La répartition des subventions de l’APC décriée

BEJAIA: La répartition des subventions de l’APC décriée

La répartition des subventions par l’APC au profit des associations de la commune de Béjaia n’a pas fait que des heureux.

Nombreuses associations se sentent lésées en effet après avoir pris connaissance du procès-verbal sanctionnant la réunion de la commission des affaires sociales de l’assemblée populaire communale.
L’association des amis de la faculté de médecine de Béjaia (AAFMB) qui a reçu une dotation de 200.000 dinars n’a pas caché son indignation, estimant que ce montant n’est rien devant le sacrifice des adhérents pour la promotion de la santé dans le milieu rural. Mohand-Chérif Tirèche, un des dirigeants de l’Aafmb, déplore le fait que la commune donne ses faveurs à des associations qui font la promotion du folklore et affirme d’ores et déjà que la tendance au sein de l’Aafmb est pour le refus de cette subvention, la deuxième du genre en dix ans d’existence de l’association. Il faut souligner par ailleurs que sur la cinquantaine d’associations qui ont bénéficié de subventions, le comité culturel de la commune (comité des fêtes anciennement) a pris la part du lion. 61.200.000 dinars ont été attribués en effet pour ce comité.
Vient ensuite l’association Naghma avec 9.000.000 de dinars. Ceci alors que la moyenne des autres subventions tourne autour de 300.000 DA. La différence donne le tournis, en effet. Pour l’opinion, si « Naghma » et le comité culturel de la ville ont été favorisées, c’est grâce au coup de pouce des élus du FLN qui préside justement aux destinées de la commission des affaires sociales de l’APC. « L’ex-président de l’APC, Hamid Merouani, très proche de ces deux associations, a toujours arrosé ces deux associations.
Ce n’est donc pas aujourd’hui qu’il dirige la commission des affaires sociales qu’il va réduire cette aide » estime-t-on. Le FLN a, pour rappel, pesé de tout son influence au sein de l’APC pour prendre la direction de la commission des affaires sociales, véritable machine à faire les maires.
A la veille des élections locales de novembre passé, une vingtaine d’ associations de la commune de Béjaia sont montées au créneau pour reprocher à la commission communale des affaires sociales son parti pris en matière d’attribution de subventions.
Dans un document adressé au mois d’octobre aux autorités ainsi qu’à l’organisme de lutte contre la corruption, ces associations ont relevé une certaine subjectivité dans l’attribution des subventions. Ils ont exigé à travers le même document que « les listes des bénéficiaires soient examinées et comparées avec les bilans moraux et financiers pour déterminer celles qui engloutissent d’énormes sommes en activités folkloriques et celles qui organisent des activités à forte portée et dans l’intérêt général avec de faible revenus». Il faut rappeler enfin que depuis novembre 2017, c’est le FFS qui est à la tête de l’APC de Béjaia à la suite d’une alliance avec le FLN. Une alliance au demeurant très solide, puisqu’elle dure depuis 1997 aussi bien au sein de l’APW qu’au niveau de l’APC.

A.Arab

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …