Home / Algérie / BEJAIA: L’Epic de nettoyage otage de blocages bureaucratiques ?

BEJAIA: L’Epic de nettoyage otage de blocages bureaucratiques ?

C’est sous son aspect le plus répugnant que Béjaia s’apprête à accueillir la saison estivale, en raison de l’amoncellement des ordures partout à travers la ville.

 

Aucune venelle, aucun espace, nulle cité n’échappe à ce sort accablant aussi bien pour ses habitants que pour les élus municipaux qui semblent dépassés par l’ampleur de ce phénomène. Pourtant à se fier aux déclarations d’il y a à peine une année des responsables locaux, Béjaia retrouverait sa propreté d’antan, par la mise en place d’une structure de wilaya chargée du nettoyage de la ville.
Une sorte d’entreprise dédiée entièrement au nettoyage et à l’hygiène de la ville. L’ex-wali qui en a fait une affaire personnelle, à en croire ses déclarations relayées souvent par sa cellule de communication, s’est entretenu plusieurs fois avec les élus locaux pour trouver les financements nécessaires au montage de cette société. Ne voilà-t-il pas cependant, après le cri de colère lancé par les habitants constatant que les choses se sont empirées à la veille du ramadhan et de la saison estivale, que la cellule de communication jette un pavé éclaboussant l’autre partie en charge du projet de création de cette Epic de nettoyage, c’est-à-dire la commune.
La mise en place de cette entreprise buterait selon nos informations sur le refus du trésorier communal d’admettre en dépense le mandat de versement de 70 milliards de centimes, au titre de contribution de la commune à la création de cette Epic. Motif invoqué : les règles de la comptabilité communale n’admettent pas que la commune apporte sa participation à la création d’une entreprise de wilaya. Ceci en dépit d’une délibération validée par la tutelle communale et l’aval du contrôle financier. Accablé de toute part, le président de l’APC est sorti de sa réserve hier soir à l’occasion d’une rencontre avec des citoyens au quartier Edimco, affirmant qu’il agi dans l’esprit d’accélérer la mise en place de cette entreprise de nettoyage, mais ça le dépasse.
” La commune a répondu favorablement à la création de cette Epic et avons consenti comme prévu une subvention de 70 milliards et avons présenté un dossier de dépense comprenant la délibération et le visa du contrôleur financier mais le trésorier communal campe sur sa position, ceci alors que le matériel et les équipements ont été acquis et dorment au parc communal ” a déclaré le maire, Aziz Merzougui lors de cette sortie improvisée. L’édile municipal ne cache pas sa colère et affirme que si ce projet n’aboutit pas, il appellera les citoyens à une marche de protestation. Intervenant à la même occasion, le vice-président de l’APC chargé de l’environnement, Rachid Mansouri, accuse des parties qu’il ne nomme pas de bloquer la création de cette Epic, parce que ” C’est un blocage prémédité, car il y a des gens qui ont l’habitude de se sucrer sur le dos de l’hygiène de la ville ” a accusé Rachid Mansouri.

A. Arab

Check Also

Hirak, flambée des prix, marasme social.. 2019, un Ramadan exceptionnel !

Du moins pour les initiés et les avertis. Toutefois, avec un peu de réticence en …