Home / Actualité / Benghebrit donne le coup d’envoi du BAC: Barrer la route aux tricheurs

Benghebrit donne le coup d’envoi du BAC: Barrer la route aux tricheurs

Après la diffusion du sujet de langue arabe du baccalauréat sur Facebook quelque temps après le retour d’internet, une commission sectorielle sous l’égide du ministère de la justice a été chargée d’enquêter sur cette affaire.

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a exprimé, hier, au premier jour de l’épreuve du baccalauréat, son désarroi quant à la diffusion du sujet de la langue arabe sur Facebook quelque temps après le retour d’internet. A cet effet, «une commission sectorielle est chargée d’enquêter sur cette affaire», a annoncé la ministre, en marge de sa visite dans la wilaya de Tébessa pour le coup d’envoi de cette épreuve. Dans ce sillage, la ministre a indiqué que la suspension d’internet est la meilleure solution pour barrer la route aux tricheurs. «Le service internet est coupé pendant une heure au début de chaque épreuve de l’examen, c’est-à-dire de 8h30 à 9h30, de 11h à 12 h et de 15h à 16h sur les 48 wilayas du pays», a-t-elle précisé, avant d’ajouter que son département «a avisé, des jours avant le début de l’examen, les opérateurs économiques de cette coupure».
Pour éviter le traumatisme de l’année 2016, qui a été marquée par la fuite de sujets, le ministère a mis en place un énorme dispositif sécuritaire dont la mobilisation de 18 000 policiers, la coupure d’internet, l’interdiction de tout matériel électronique dans les classes d’examen et la mobilisation de quelque 260 000 encadreurs au niveau des centres d’examen. «Nous avons essayé d’assurer l’égalité à l’ensemble des candidats», a-t-elle dit, avant de rappeler que «pour assurer le bon déroulement et la crédibilité de cet examen plusieurs dispositifs ont été arrêtés, depuis le mois d’octobre». Sur le plan pédagogique, la ministre a indiqué que les mesures prises lors des précédentes sessions seront reconduites cette année : possibilité de choisir entre deux sujets dans chaque matière et octroi de 30 minutes supplémentaires à la fin du temps légal imparti pour chaque épreuve.
Dans un autre sillage, la première responsable du secteur a annoncé l’augmentation des tarifs d’accès à l’examen du baccalauréat pour les candidats libres. «Cette mesure entrera en vigueur à partir de la prochaine rentré scolaire», a révélé Benghabrit. S’exprimant au sujet des résultats des épreuves du brevet d’enseignement moyen (BEM), la ministre a révélé que pour cette année, les candidats ne seront pas touchés par le rachat. Par ailleurs, Nouria Benghebrit a donné hier matin à partir de Tébessa le coup d’envoi officiel des épreuves du baccalauréat, session juin 2018. La ministre a assisté à l’ouverture des plis de l’épreuve de langue arabe de la filière lettres et langues étrangères. Lors de cette journée, pas moins de 700 000 candidats ont pris part à cet examen, dont 40% de candidats libres à l’échelle nationale. Notons que le nombre de candidats aux besoins spécifiques avoisine les 400, soit 216 non-voyants et 169 handicapés moteurs. En outre, plus de 4390 détenus subiront les épreuves du baccalauréat au niveau de 43 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l’Education nationale.

Radia Choubane

Check Also

Décès du général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah vice-ministre de la Défense nationale, …