Home / Temps réel / Beni-Mançour (Bejaia): Les demandeurs d’emploi mettent la pression

Beni-Mançour (Bejaia): Les demandeurs d’emploi mettent la pression

 

La circulation des trains vers toutes les destinations est restée perturbée en gare de Béni-Mançour pendant près d’une semaine à cause d’une action de protestation conduite par de jeunes demandeurs d’emplois de la localité. Ces derniers exigent d’être recrutés par la Sntf à travers ses différents services. «Nous voulons des emplois, et en notre qualité de résidents de la localité, nous estimons que nous sommes prioritaires», affirme un groupe de protestataires. La société nationale des transports ferroviaires qui a lâché du lest par le passé à l’issue de chaque action similaire ne semble pas cependant sur le point de répondre favorablement aux réclamations de ces jeunes. Une cinquantaine de jeunes ont été recrutés depuis au moins cinq ans et affectés à travers les différentes structures de la Sntf. Mais ces recrutements se sont opérés dans la majorité des cas à la suite des récurrentes actions de protestation menées par les jeunes du village. Les retraités de la Sntf affichent de leur côté une volonté de peser de tout leur poids sur la politique de recrutement de leur ancien employeur. Il y a quelques semaines en effet, ces retraités, venus de toute la région, ont organisé un rassemblement en gare de Béni-Mançour, à l’issue duquel ils ont exprimé leur vœu de voir leurs enfants recrutés en priorité par la société nationale des transports ferroviaires. Cette sortie des anciens cheminots n’a pas été du goût des jeunes qui estiment qu’il ne devrait y avoir aucun traitement de faveur dans les recrutements. Si les protestataires ont consenti à libérer la voie aux trains pour circuler librement, ils restent toutefois déterminés à mener jusqu’au bout leurs revendications. Notons par ailleurs que les habitants de Metchik, un village situé à la limite de la wilaya de Bordj Bou Arréridj, ont également fermé tout trafic ferroviaire et routier depuis une semaine, exigeant une prise en charge d’une plate-forme de revendications sur laquelle figurent entre autres l’alimentation du village en gaz de ville et en eau potable. «Dans le cas où la wilaya de Béjaïa est incapable d’assumer notre appartenance administrative, que l’Etat nous rattache définitivement à la wilaya de Bordj Bou Arréridj». Issus pour la plupart de la commune d’Ath-Sidi-Braham (BBA), les habitants souffrent de l’enclavement. La seule route qui les relie à la commune de Boudjellil n’a été réalisée que récemment, alors que le pont les reliant à la wilaya de Bordj Bou Arréridj a été inauguré il y a une année.

A. Arab

Check Also

Open d’été (natation).. Record d’Algérie pour Amel Melih au 50m dos

La nageuse Amel Melih (GS Pétroliers) a établi un nouveau record d’Algérie au 50m dos …