Home / Sports / Bilan de la phase aller de la Ligue 1 Mobilis: Le CSC crée la surprise

Bilan de la phase aller de la Ligue 1 Mobilis: Le CSC crée la surprise

Le rideau est tombé, samedi, sur la phase aller du championnat de Ligue 1 Mobilis, dominée à la surprise générale par le CS Constantine, sacré champion d’hiver avant la 15e journée.

Alors qu’il avait flirté dangereusement avec la relégation en Ligue 2 Mobilis la saison passée, le CSC a montré un tout autre visage durant cette première moitié de l’exercice 2017-2018 et il a fait sensation en devançant les grands favoris pour le titre, l’USM Alger, le MC Alger et l’ES Sétif. Maintenu à la barre technique du club, Abdelkader Amrani a tiré les enseignements nécessaires de la saison écoulée et bâti une équipe concurrente, composée de joueurs chevronnés, à savoir les Rebih, Bezzaz, Zerara, Belameiri, Bencherifa et autre Benayada, , ayant déjà fait leurs preuves en Ligue 1 Mobilis. Amrani a réussi également son recrutement. La venue des Rahmani, Abid, Khadir, Aroussi, Lamri, Dahar et autre Sylla a donné plus de tonus, d’efficacité et d’équilibre pour les Sanafir, vainqueurs de toutes les grosses affiches contre le MCA, l’ESS, l’USMA, la JSS et la JSK, et auteurs d’un parcours de champions.
La formation de la Saoura maintient le cap et termine la phase aller à la seconde place, avec quatre points de retard sur le CSC et un point d’avance sur le troisième, l’USMA, remis sur rails par le revenant Miloud Hamedi, l’artisan du dernier sacre des Usmistes en championnat et de la première qualification en finale de la Ligue des champions d’Afrique en 2015. Le champion et vice champion d’Algérie sortants, l’ES Sétif et le MC Alger respectivement, terminent au pied du podium. Deux des trois nouveaux promus, l’USM Blida et l’US Biskra, ont eu du mal à s’adapter à la Ligue 1. L’USMB est lanterne rouge depuis l’entame du championnat et l’USB est premier relégable à l’issue de la phase aller, avec un petit point d’avance sur l’USM El-Harrach, qui vit une autre saison de galère au même titre que la JS Kabylie. L’autre promu, le Paradou AC, a réussi à faire son trou parmi l’élite et a bouclé la phase aller à la septième place qu’il partage avec son voisin du NA Husseïn-Dey.

La meilleure attaque pour le CSC et l’USMA, la meilleure défense pour l’ESS
Le champion de l’aller, le CSC, possède la meilleure attaque du championnat, en compagnie de l’USMA, avec 22 buts inscrits en 15 matches. La JSS et l’USMBA viennent juste derrière avec respectivement 20 et 19 buts à leur actif. La mauvaise attaque de l’aller est celle de l’USB avec 10 buts seulement. La meilleure défense est celle de l’ESS avec 10 buts encaissés, alors que la mauvaise défense est celle de la lanterne rouge, l’USMB, 26 buts encaissés. 250 buts ont été inscrits durant cette phase aller, soit une moyenne acceptable de 2 buts par match. Le nouveau goleador du CSC, Mohamed Lamine Abid, est le meilleur buteur du championnat avec 11 réalisations, deux de plus que l’avant centre de l’USMA, Oussama Darfalou, auteur d’une remontée spectaculaire au classement lors des dernières journées de la phase aller. La lutte sera sans doute des plus serrées entre Abid et Darfalou pour le titre de meilleur buteur, sans oublier le très expérimenté attaquant de la JSS, Mustapha Djallit, auteur de 8 buts.

La valse des entraîneurs encore et toujours

La phase aller de la Ligue 1 Mobilis a été marquée par la valse des entraîneurs, devenue une tradition dans le championnat algérien. Sept clubs de l’élite ont changé de staff technique durant cette première partie de la saison 2017-2018, à savoir l’USMA, le NAHD, la JSK, le DRBT, l’USB, l’USMH et l’USMB. Treize (13) entraîneurs sont consommés depuis l’intersaison. La palme revient au DRB Tadjenanet qui est à son cinquième coach, Omar Belatoui en l’occurrence. Meziane Ighil et Abderrahmane Mehdaoui avaient quitté le navire en pleine préparation estivale, alors que François Bracci et Kamel Mouassa n’ont pas tardé à la barre technique du Difaâ, pas habitué à cette valse d’entraîneurs. D’autres clubs pourraient entamer la phase retour avec de nouveaux staffs techniques. Kheïreddine Madoui devra quitter l’ESS pour s’engager avec l’ES Sahel de la Tunisie et l’avenir d’Ivica Todorov au CRB est très incertain. L’autre fait marquant de la phase aller de la Ligue 1 Mobilis est le net recul de la violence et du huis clos. Espérons que ce sera le cas lors de la phase retour qui sera entamée le 5 janvier prochain.

Larbi Bouazza

Check Also

Angleterre.. Arsenal veut profiter de l’aubaine Brahimi

Yacine Brahimi n’est officiellement plus un joueur de Porto. Le milieu offensif algérien a vu …