Home / Société & Region / Blocage du projet LSP Chiva.. Les acquéreurs ferment l’APC de Mekla

Blocage du projet LSP Chiva.. Les acquéreurs ferment l’APC de Mekla

Les acquéreurs du projet de 204 logements LSP «Chiva» dans la commune de Mekla, ont procédé ce lundi à la fermeture du siège de l’APC de cette localité afin de crier leur ras-le-bol suite à l’interminable attente qui n’a jamais vu de dénouement pour leur projet de logements et qui ne fait que perdurer depuis maintenant plus de 11 ans. Ce projet présidentiel qui date de 2005 dont le délai de réalisation était de 36 mois au préalable, a pris malheureusement d’énormes retards alors qu’aujourd’hui, il est complètement à l’arrêt. En effet, suite aux pressions faites par les futures locataires, le promoteur a demandé plusieurs rallonges de délais sans que le projet n’aboutisse. Par la suite, la création de l’association des acquéreurs a permis à ceux-ci de se mobiliser en fermant le siège de la Daïra en 2016 et aller porter le problème au niveau de la DLEP et de la wilaya de Tizi Ouzou. «On n’a pu se mobiliser en se manifestant par fermetures de la Daïra et rassemblements devant la wilaya dont ils ont été reçus par les autorités de wilaya avec la présence du chef de Daïra et le maire de la commune», indiquera un membre de l’association des futurs acquéreurs. Par la suite, l’association des acquéreurs poursuivra par ester le promoteur en justice par le biais de la DLEP et les domaines dans le but de restituer le bâti et l’assiette foncière, afin de trouver un nouvel entrepreneur mais connaissant la justice par sa lenteur et par la conjoncture actuelle, cette action n’a malheureusement pas abouti. Selon un acquéreur «tous les acquéreurs s’impatientent de cette situation, qu’il y a des postulants qui ont contracté des crédits afin de postuler à un logement au sein de ce programme, alors qu’ils ont commencé à rembourser tout en sachant qu’en même temps ils sont locataires payant régulièrement leur location», ce qui n’est qu’un vrai dilemme. Avant d’ajouter : «de ce fait, on demande aux autorités concernées de nous trouver une solution rapide à notre situation, en espérant qu’un jour nous aurons un toit comme tout citoyen algérien.»
Khaled Haddag

Check Also

Dilapidation de deniers publics à la maternité de Sidi Bel-Abbès.. Le procès reporté

Le procès de dilapidation de denier public à la maternité de Sidi Bel-Abbès, qui devrait …