Home / Actualité / Bordj Bou Arreridj.. Mobilisation dans la pure tradition

Bordj Bou Arreridj.. Mobilisation dans la pure tradition

Bordj Bou Arreridj, qui s’est imposée au fil des semaines comme la capitale du Hirak, avec ses différentes actions de mobilisation, a été marquée par une marche grandiose pour réclamer un changement radical du système politique national. Des milliers de citoyens ont marché hier, pour demander le départ de tous ceux qui sont responsables de la crise multiforme que traverse le pays. Sous un soleil de plomb, et surtout sous le regard des pilotes d’un hélicoptère de l’armée, qui a survolé la manifestation pour la première fois depuis le début du Hirak, les marcheurs ont sillonné les principales artères de la ville. Drapés de l’emblème national, les manifestants locaux, qui ont été appuyés par des contestataires venus de plusieurs wilayas du pays, à l’instar de Tizi-Ouzou, Béjaïa et Bouira, ont insisté sur l’appel à la concrétisation de la souveraineté populaire. Le peuple algérien est maître chez lui. «Le peuple doit décider de son sort», pouvait-on lire sur les pancartes portées par les marcheurs.
Ces derniers ont souligné l’importance de l’unité avec l’armée. Mais la démarche du chef d’Etat-major de l’ANP divise. Si certains ont appuyé cette personnalité, devenue omniprésente depuis le début du Hirak, beaucoup ont critiqué cette démarche, ainsi que son auteur. Mais cette division n’a conduit à aucune scène de violence. La manifestation a gardé son caractère pacifique, crié du reste par la plupart des marcheurs. Ce débat d’idées devra se poursuivre après l’iftar, puisque la marche, qui a été encore une fois imposante, s’est dispersée dans le calme. Justement, les contestataires ont prévu un iftar géant, pas seulement pour les participants des autres wilayas. Les trottoirs situés en face du «palais du peuple» devront se transformer en un grand restaurant du cœur. 2000 repas sont prévus par les organisateurs, qui comptent sur les dons des citoyens, et surtout la mobilisation des habitants des quartiers environnants, dont «El Djebesse», où les femmes ont été mises à contribution pour réussir cette œuvre citoyenne. Ce qui permettra de consolider la fraternité entre les membres du peuple, et éclaircir les idées aux uns et aux autres. Rappelons que le tifo de la semaine, qui a été affiché en face du palais du peuple, avait pour objet «les fondements de l’édification civilisationelle». Tout un programme.
H. N.

About Letemps

Check Also

Bensalah réitère son appel au dialogue et assure : «L’Etat et l’ANP ne seront pas parties prenantes»

Il a insisté, dans ce contexte, sur le fait que le dialogue «devra nécessairement se …